Toute l'histoire de Balotelli et l'OM

Publié le 12/01/2019 à 07:00

Où en est le dossier Mario Balotelli à l'OM ? Très proche selon certaines sources, il ne manque que certaines formalités pour que tout s'enclenche, très loin pour d'autres qui voient le joueur et son agent faire une fois de plus monter les enchères pour attirer une écurie anglaise ou italienne. Alors, pour bien comprendre les positions de chacun dans ce gigantesque poker menteur, nous vous proposons de vous refaire toute l'histoire entre Mario Balotelli et l'Olympique de Marseille. D'accord, c'est fastidieux. Mais parce qu'il est quand même bien désagréable de tomber deux fois dans le même piège, cela vaut peut-être le coup de se faire un peu de lecture. De revenir au factuel. Là encore, l'idée n'est pas de distribuer les bons points dans les médias pour savoir qui avait tort ou raison mais bel et bien de voir comment les protagonistes de l'histoire se comportent depuis le début. En attendant la suite, bien évidemment... 

30 juin 2013 : La première fois où Balotelli et l'OM sont liés, c'est à l'été 2013. Le buteur italien a alors une très grosse cote en Europe. Champion d'Angleterre avec Manchester City en 2012, le buteur italien a beau se battre avec Roberto Mancini quelques mois après, il est prêté en janvier au Milan AC, où il se remet vite à flamber, mettant tout seul le club lombard sur le podium avec 17 buts en 22 matchs. A l'intersaison, il lâche donc cette confidence en off lors d'un séjour en Afrique : "Le PSG a voulu me recruter mais j'ai jamais eu l'envie de jouer en France. Et si un jour je veux, ce sera à l'OM car l'argent ne m'intéresse pas". Alors que les supporters marseillais ont déjà du mal à réaliser que Zlatan Ibrahimovic fracasse tout en France avec le PSG, voici une décla qui fait chaud au coeur. Même si la véracité de la déclaration reste encore aujourd'hui à prouver. 

1er septembre 2015 : Dans un article de Libération, on en apprend plus sur la succession de Marcelo Bielsa. Si Vincent Labrune, le président de l'OM à l'époque, a fait confiance à Nelio Lucas et Doyen Sports en offrant le banc de touche à Michel, un package lui avait été proposé avec un entraîneur italien et Mario Balotelli à la pointe de l'attaque. Le buteur, qui sort d'un nouvel échec à Liverpool où il n'a pas su faire oublier Luis Suarez, fera alors son retour au Milan AC, où ça ne marchera pas plus.

4 septembre 2016 : Dans les dernières heures du mercato, Balotelli s'engage avec l'OGC Nice pour une saison. Et pour son premier match, quelques jours plus tard, il plante un doublé contre l'OM à l'Allianz Riviera. C'est à ce moment-là qu'on apprend qu'il avait été proposé à l'OM, comme à Nantes et Lille en France, mais que seul le club azuréen avait donné suite. Franck Passi expliquera que le club n'avait pas les moyens de s'aligner, le dossier s'étant joué avant l'arrivée de Frank McCourt. Au moment de la signature de l'Italien à Nice, l'OM enregistrera les arrivées de William Vainqueur et Clinton Njie. Mais plus tard, on apprendra que McCourt avait donné son aval pour l'option d'achat obligatoire de Florian Thauvin... 

25 avril 2016 : Sa saison à Nice est une réussite, et alors que l'OM se cherche un grand attaquant pour la saison 2 de l'ère McCourt, l'attaquant italien, qui ne s'est engagé qu'un an avec les Aiglons, est régulièrement proposé dans les articles du Phocéen : comme joueur à signer libre au mois de juin, comme figure de proue du recrutement... rien n'y fait, il est loin de la tête des sondages où l'on trouve plutôt Yaya Touré

8 mai 2017 : Balotelli et Nice viennent s'incliner au Vélodrome dans les dernières journées du championnat dans un match aussi beau qu'intense (2-1). Balotelli blesse Florian Thauvin en début de rencontre puis s'attrape avec Rolando puis Vainqueur dans la partie. Il a aussi marqué le but des visiteurs. Et à la fin de la rencontre, sur Instagram, il remercie les supporters marseillais pour l'ambiance, s'autorisant même un hashtag #respectpourOMquetoujoursagagné.

10 mai 2017 : Fox Sports annonce que le joueur, en fin de contrat, serait dans le viseur de Rudi Garcia. 

23 mai 2017 : Selon L'Equipe, l'OM cherche à prolonger Bafétimbi Gomis, qui n'est que prêté par Swansea. Mais si ce n'est pas le cas, le club a coché deux noms : ceux d'Olivier Giroud et de Mario Balotelli. Et c'est l'attaquant de l'équipe de France qui a la faveur des sondages.

28 mai 2017 : Rudi Garcia est invité sur le plateau de Téléfoot. Il déclare alors : "Balotelli est un grand attaquant. On veut déjà garder Bafé, si ce n'est pas le cas, on s'intéressera à tous les grands attaquants. Mario l'a encore démontré, c'est un attaquant de grande qualité".

2 juin 2017 : Mino Raiola, l'agent de l'attaquant, évoque dans le Corriere Dello Sport l'avenir de son poulain. Il se peut qu'il reste à Nice, mais attention, il plaît beaucoup à l'OM et au Borussia Dortmund... Quatre jours plus tard, l'ancien pizzaïolo assure dans Bild que, c'est sûr, le buteur va s'engager avec le club allemand.

19 juin 2017 : Jean-Pierre Rivère, le président de Nice, confie à des journalistes de Nice Matin que Balotelli va s'engager une saison de plus avec Nice, il ne reste que quelques détails à régler. 

3 avril 2018 : Balotelli a donc prolongé à Nice. L'OM a engagé Valère Germain et Kostas Mitroglou, qui ne donnent pas totale satisfaction. Preuve en est, l'attaquant est une nouvelle fois la priorité de recrutement du club selon France Football qui donne neuf pistes aux dirigeants, dont Mario Balotelli. A l'époque, trois noms font encore plus rêver les supporters : Vincent Aboubakar (FC Porto), Kasper Dolberg (Ajax) et surtout Moussa Dembélé (Celtic Glasgow). 

7 mai 2018 : Nice est une nouvelle fois venu s'incliner 2-1 au Vélodrome, et c'est encore Mario Balotelli qui a marqué pour les Aiglons. Un but splendide. Nice Matin rapporte que Rudi Garcia est sous le charme mais que le joueur préfère retourner en Italie. Peut-être également sous le charme de sa prestation, les supporters phocéens commencent à être favorables à sa venue. Il y a 64% de pour, dans la consultation que nous vous proposons.

8 mai 2018 : Toujours selon Nice Matin le lendemain, Puma, équipementier de Balotelli mais aussi de l'OM pour la prochaine saison, va aider au transfert pour en faire une nouvelle aventure commerciale.

16 mai 2018 : Le célèbre journaliste italien Tancredi Palmeri annonce que la signature de Balotelli à l'OM est imminente. Mino Raiola veut juste attendre qu'il soit sélectionné en équipe d'Italie pour faire grimper sa cote. Il nous accorde même une interview et parle d'accord de principe (voir ici).

22 mai 2018 : Ayant perdu sa finale d'Europa League contre l'Atletico Madrid (3-0) avant de voir Lyon finir sur le podium en championnat, l'OM sait qu'il n'y aura pas de Champions League la saison prochaine. Balotelli aussi et il pencherait alors plus pour un transfert à Naples ou à l'AS Roma selon France Football

29 mai 2018 : Selon la Corriere Dello Sport, Rudi Garcia a décroché son téléphone pour convaincre l'attaquant italien qui devrait finalement s'engager avec le club phocéen. Le même jour, dans la Gazzetta Dello Sport, le président de Naples Aurélio De Laurentiis, assure qu'il ne donne pas suite à la possibilité de signer "Super Mario".

30 mai 2018 : Toujours selon la Corriere Dello Sport, Balotelli aurait demandé à Alessandro Florenzi des renseignements sur Rudi Garcia. Le joueur de la Roma aurait alors convaincu son attaquant en parlant en des termes élogieux de son ancien coach à la Roma. Dans la soirée, à l'issue de France-Italie, Adil Rami lui lance un appel en direct à la TV : "Bâtard, viens avec nous, on va gagner ensemble". 

2 juin 2018 : Puma rêverait de présenter Mario Balotelli le 4 juillet, en même temps que les nouveaux maillots de l'OM. Le club veut avancer vite sur ce dossier donc selon France Football, et si ce n'est pas possible, la piste menant à Wissam Ben Yedder serait activée.

4 juin 2018 : Intérrogé en conférence de presse de sa sélection sur son éventuel transfert à l'OM, Mario Balotelli déclare : "Je crois que Raiola demande trop d'argent" avec le sourire. Le même jour, la Gazzetta Dello Sport annonce que l'OM est disposé à payer les 10 millions d'euros réclamés par Nice pour son transfert.

5 juin 2018 : Dans une interview àTuttosport, l'attaquant montre ses premières réticences, assurant qu'il ne sait pas encore où il jouera la saison prochaine : "Marseille ? Je ne sais pas comment réagiraient les supporters de Nice".

9 juin 2018 : La Provence assure que du côté de Nice, on n'a pas perdu espoir de conserver Mario Balotelli une saison de plus. De notre côté, on assure qu'il ne manque plus qu'un passage sans encombre devant la DNCG pour que le joueur soit enfin marseillais. Ce sur quoi s'aligne le quotidien régional deux jours plus tard, évoquant une arrivée qui pourrait se finaliser dans la semaine. 

11 juin 2018 : Pour sa conférence de presse d'intronisation, Patrick Vieira donne rendez-vous à Balotelli pour la reprise de l'entraînement à Nice le 2 juillet. Sur l'antenne d'RMC, le président des Aiglons en rajoute une couche, assurant que le joueur est sous contrat : "Je vois que l’OM multiplie les contacts avec Mario et son entourage. En ce qui nous concerne, il n’y a absolument rien entre l’OM et Nice". L'Equipe assure pourtant que, via son directeur juridique, l'OM a pris contact avec le club azuréen il y a déjà dix jours.

17 juin 2018 : Mino Raiola ménage la chèvre et le chou sur RMC Sport : "L'OM ? On a de bonnes relations avec Marseille, je connais très bien le directeur sportif. On va voir, c'est trop tôt. Mario est un joueur émotionnel, il se donne toujours à 100%. Ca peut se marier très bien avec la mentalité marseillaise. C'est sûr. Les Marseillais sont comme ça, ils sont chauds. Mario est chaud, il est comme ça, on va voir" (voir ici).

21 juin 2018 : Les demandes XXL de Raiola commencent à agacer la direction phocéenne selon L'Equipe qui se met alors à travailler sur deux plans B, deux attaquants présents au Mondial en Russie.

2 juillet 2018 : Pour Tuttosport, Mino Raiola ne lâche pas Naples et propose son buteur en pointe pour Carlo Ancelotti. Il n'y a que 10 millions d'euros à payer à Nice et 5 millions d'euros de salaire au joueur... Sporx.com annonce que Fenerbahçe se penche sur le dossier par l'intermédiaire de son nouveau directeur sportif, Damien Comolli. Du côté de Nice, l'idée d'une saison supplémentaire n'est toujours pas écartée comme on nous le confie sur place (voir ici).

4 juillet 2018 : L'OM aurait transmis, selon L'Equipe, une offre ferme à Balotelli. Un contrat de trois ans avec le plus gros salaire de l'histoire du club à la clé. S'entendre ensuite avec Nice n'est pas alors présenté comme quelque chose d'insurmontable. Le soir, la fameuse soirée Puma pour la présentation des maillots a lieu. Et pas de Balotelli qui arrive en bateau, comme certains se sont mis à l'espérer dans l'après-midi. Sur place et sous le manteau, on nous confirme que ça aurait pu se faire. A un moment donné, le club et l'équipementier se sont organisés pour, mais c'est finalement tombé à l'eau. C'est le cas de le dire. Retrouvez ici le déroulé complet de la soirée

5 juillet 2018 : Ca y est, l'OM et Balotelli seraient d'accord selon Nice Matin autour d'un salaire à 600 000 euros mensuels. Agacé par son attitude, le club niçois n'a plus envie d'être conciliant avec le joueur. Qui possède une offre astronomique venue de Chine selon La Provence. Mais elle n'intéresserait que son agent.

6 juillet 2018 : Pour Gianluca Di Marzio, Balotelli a choisi, ce sera l'OM pour un contrat finalement de deux ans. Il veut rester en Europe pour garder sa place en sélection. Le contrat n'a plus qu'à être signé. La Marseillaise confirme le lendemain, précisant qu'une troisième année serait en option. Mais selon la Gazzetta Dello Sport, Mino Raiola ne veut que deux ans, et pas plus, ce qui bloque finalement les négos.

8 juillet 2018 : Mario Balotelli se présente à la Commanderie, comme si de rien n'était (voir ici). Il y rencontre Jacques-Henri Eyraud et repart trois heures plus tard. Le président voulait "tester" le joueur. Du côté de Nice, on s'agace. "Comment pourrait-il signer un contrat alors qu'il en a toujours un ici ?" s'indigne un dirigeant dans Nice-Matin. RMC Sport précise qu'au cas où, l'OM est un contact avec un autre attaquant depuis quelques temps déjà.

10 juillet 2018 : Pour France Football, il faut désormais que les deux clubs se mettent d'accord. Nice attend 10 millions d'euros, l'OM en propose 8. Nice Matin assure pourtant de son côté que les dirigeants niçois, qui ont envie de tourner la page, sont prêts à la jouer grand seigneur. Le lendemain, Jean-Pierre Rivère jure à L'Equipe qu'il n'a pas eu d'offre de l'OM, juste un intérêt par téléphone il y a 15 jours.

13 juillet 2018 : Mathieu Grégoire livre sur Twitter une vision intéressante des négociations (voir ici). Soit l'OM paie le duo Balotelli-Raiola, soit Nice, mais l'idée n'est pas de faire voler des chèques dans tous les sens.

17 juillet 2018 : L'OM proposerait d'inclure Rémy Cabella dans le deal selon L'Equipe. JHE est clair sur ses intentions : "Je ne peux le payer qu'un an. Sinon tant pis, on ne le fait pas". Le même jour, un colis arrive à la Commanderie au nom de Balotelli, expédié depuis les locaux de Puma en Allemagne. C'est Bastien Cordoleani qui révèle l'affaire sur Twitter (voir ici). En attendant, le joueur fait son retour à l'entraînement.

24 juillet 2018 : Outre Rémy Cabella, l'OM proposerait aussi Saîf Khaoui, Tomas Hubocan et Doria selon La Provence

27 juillet 2018 : Les dirigeants de Nice assurent qu'il n'y a pas eu d'offre de l'OM pour Balotelli. Du côté de l'OM, on jure qu'il y en a eu deux qui sont parties selon L'Equipe, qui tranche en parlant d'un problème de commission d'agent. 

28 juillet 2018 : Pour la première fois, la Une du Phocéen pose un "Et si Mario Balotelli ne venait pas ?" (voir ici). Dans la consultation proposée, Vincent Aboubakar est le plan B plébiscité. En Italie, la Gazzetta Dello Sport indique que Parme est prêt à monter une opération financière avec des sponsors pour se payer Balotelli. Le président de Naples assure pour sa part qu'il ne viendra pas : "Ca fait des années que je dis non !"

31 juillet 2018 : Jacques-Henri Eyraud voulait Wissam Ben Yedder plutôt que Mario Balotelli selon France Football. Mais il s'est rangé derrière l'avis de son coach, avec qui il devrait commencer à discuter prolongation. 

5 août 2018 : Selon un dirigeant niçois, qui s'exprime dans les colonnes du Parisien, le dossier est au point mort alors qu'il rend dingues ceux de Marseille. 

8 août 2018 : Rivère en remet une couche chez Nice Matin : "Nous respecterons notre parole...". Discret, le joueur s'exprime sur Instagram et indique "ça ne dépend pas que de moi". Alors que l'on s'interroge sur l'utilité d'augmenter l'offre pour le faire venir sans plus tarder, les supporters sont plutôt pour que la direction phocéenne reste ferme dans une consultation (à 68%, voir ici).

12 août 2018 : En duplex dans Jour de Foot, Patrick Vieira est clair concernant son attaquant : "A partir du moment où il décide de partir, il faut que le club fasse le nécessaire". 

20 août 2018 : La sentence tombe dans la soirée, alors que l'OM pouvait s'estimer en position de force après la fermeture des marchés italien et anglais. Nice annonce que son "Super Mario" va faire une troisième saison avec le maillot rouge et noir. Du coup, dans L'Equipe, Jean-Pierre Rivère déroule : "Mario avait un bon de sortie, à certaines conditions, entre 4 et 5 M€. C'était le prix. L'OM a proposé entre 0 et 2,5 M€, mais jamais plus. Une première offre à 0 avec la vente de Cabella à 5 et une autre à 2,5 avec la vente de Cabella à 2,5. On a eu aussi, je crois, une offre à 0 pour Mario et à 4 pour Cabella. On n'a jamais contraint Mario à rester. Dans sa tête, il est à 100 % avec nous. Mario était soi-disant la priorité absolue de l'OM, mais ils l'ont raté pour 1,5 M€". Ce à quoi Eyraud répond : "Rater Balotelli pour 1,5 million d'euros, c’est une blague ! Notre dernière proposition portait sur un contrat de trois ans. Autrement dit, 1,5M€, c’est beaucoup d’argent, mais bien peu à l’échelle de l’engagement financier que nous étions prêts à prendre." De son côté, La Provence explique que Raiola ne voulait pas un contrat supérieur à un an, ce qui explique que l'OM ne soit pas allé plus loin.

22 août 2018 : Jacques-Henri Eyraud donne deux interviews, à La Provence et à L'Equipe. Il explique que la priorité du club est de remplacer André-Frank Zambo Anguissa au milieu et qu'en attaque, c'était Balotelli ou rien. Dans les colonnes de Nice Matin, le directeur général de Nice Julien Fournier s'en donne à coeur joie : "Si je me place 5 minutes à la place des dirigeants de Marseille, c’est 100% de leur responsabilité. C’est une évidence. Il n’y avait pas de Coupe d’Europe à Nice, Marseille joue la Ligue Europa, on peut comprendre sur le plan humain que le joueur tende l’oreille. Mais je pense que les dirigeants olympiens ne pouvaient pas plus mal s’y prendre dans les négociations".

23 août 2018 : Mario Balotelli s'explique enfin, sur le site officiel de Nice. Il avait cinq propositions mais il se sentait bien sur la promenade des Anglais... 

14 septembre 2018 : Jean-Pierre Rivère promet que les rapports sont bons avec son homologue marseillais. Ils se sont expliqués sur le transfert avorté cet été et sont passés à autre chose.

19 décembre 2018 : Alors qu'il n'a pas mis un but ni une passe décisive avec Patrick Vieira, Mario Balotelli est déjà sur le départ pour le mercato. La troisième saison va tourner court. Et pour Nice Matin, le dossier OM n'est en fait pas vraiment enterré. Pour un tiers des lecteurs du Phocéen consulté, c'est le joueur qu'il faut à l'OM, un quart se dit que c'est mieux que rien alors que le reste, 40% donc, n'en veux plus après les épisodes de l'été dernier. 

29 décembre 2018 : Alors que Valère Germain est annoncé dans le viseur de Nice selon Nice Matin, 69% des supporters de l'OM votent pour un échange sec entre les deux joueurs, et tant pis si le contrat de l'attaquant italien sera plus court. Selon L'Equipe, Nice demande 1,5 million d'euros pour son transfert. 

3 janvier 2019 : Ca y est, selon La Provence, l'OM relance bien le dossier Balotelli pour cet hiver. Gianluca Di Marzio et Tancredi Palmeri annoncent que le joueur devrait enfin jouer à l'OM. Mohamed Bouhafsi confirme lui que le joueur est en train de résilier son contrat avec l'OGC Nice. Mais fort des leçons du passé, le Phocéen incite à ne pas s'enflammer (voir ici).

4 janvier 2019 : Le Daily Mail annonce que Newcastle pourrait profiter de la résiliation de contrat niçoise pour tenter le pari Balotelli. Mais L'Equipe indique que la donne a changé à Marseille. Balotelli est désormais un objectif de Jacques-Henri Eyraud qui veut boucler le dossier rapidement en proposant un bail de 18 mois au joueur. 

7 janvier 2019 : Malgré les annonces, Balotelli n'a toujours pas signé sa résiliation avec l'OGC Nice. Les dirigeants marseillais veulent donc rester prudent selon La Provence. Pas trop l'avis de Yahoo Sport qui annonce que l'ambition du board phocéen est de boucler le dossier avant le 9 janvier pour qu'il puisse jouer contre Monaco. Pour L'Equipe, il va donc falloir une nouvelle fois composer avec Mino Raiola qui compte faire monter les enchères avec la Chine, l'Angleterre et l'Italie pour le joueur. Et le dossier est donc toujours en suspens depuis...