Fair-Play Financier : l'OM risque gros

La revue de presse du vendredi 6 mars.

Publié le 06/03/2020 à 07:36
Fair-Play Financier : l'OM risque gros

L'OM peut craindre le pire
Hier jeudi, l'UEFA a publié un communiqué expliquant que l'OM n'avait pas respecté l'accord de règlement négocié pour la saison 2019-2020 en matière de fair-play financier. Le dossier du club olympien est donc désormais entre les mains de la chambre de jugement, réputée sévère. En réalité, l'échéance du 30 juin prochain, qui a été fixée à l'OM pour tenir ses engagements, n'était pas la première, le club du président Jacques-Henri Eyraud étant tenu par des engagements financiers intermédiaires (notamment en matière de vente de joueurs et de masse salariale) qu'il n'a pas respectés. Cela explique l'accélération du processus et place le club dans une situation très inquiétante, car le barème de sanction dans lequel l'ICFC peut piocher va du blâme jusqu'à l'exclusion des Coupes d'Europe. Le déficit du club est passé de 78.5 M€ au terme de la saison 2017-2018 à 91.5 M€ un an plus tard. Une spirale négative qui n'a pas été enrayée par des ventes importantes de joueurs. Retrouvez une interview de Jordan Amavi, ainsi toute l'actualité sportive dans L'Equipe.

Germain et son avenir
L'attaquant olympien Valère Germain revient pour le quotidien régional sur la saison de l'OM et sur le jeu produit par son équipe : "En regardant certains matchs, on peut vouloir améliorer la qualité de jeu, avoir plus de situations, d'occasions, mettre plus de buts (...). Nous sommes deuxièmes. C'est mieux que d'essayer de jouer comme le Barça, et d'être 8es." Sous contrat avec le club marseillais jusqu'en juin 2021, Germain avoue ne pas penser à son avenir et à la saison prochaine : "Un point sera sûrement fait en fin de saison, notamment pour les joueurs en fin de contrat en 2021. L'important aujourd'hui, c'est d'aller au bout de ces deux mois et demi de compétition. Ceux qui partiront le feront sur une belle note, ceux qui resteront joueront la Ligue des Champions. Soyons gagnants à la fin." Retrouvez toute l'actualité régionale dans La Provence