Angers-OM : un coup à serrer les dents ?

Alors que l'OM se déplace à Angers, Jorge Sampaoli se pose des questions sur la surutilisation de ses défenseurs.

Publié le 22/09/2021 à 01:00

Depuis que les choses sérieuses ont commencé, avec le début du championnat, ils n'ont pas quitté le terrain, pas même une minute pour sortir plus tôt et récolter des acclamations individualisées de la foule. William Saliba et Luan Peres semblent être des piliers dont Jorge Sampaoli peut difficilement se passer. Ils ont fait toutes les minutes comptabilisées en match officiel cette saison, et même si l'on se dit que le Nice-OM arrêté avant la fin compte, ils sont tous les deux à 100%. Pour la dernière rencontre face à Rennes, le technicien argentin a réussi son coaching. Au coup d'envoi, surprise, il a fait souffler deux hommes en forme, Boubacar Kamara et Valentin Rongier. Mais cela ne s'est pas vu et l'OM l'a emporté 2-0 à la fin. Peut-il faire pareil désormais avec ses deux défenseurs ? Les alternatives semblent plus restreintes. Pas de Pape Gueye ou de Pol Lirola à l'horizon. Alvaro Gonzalez étant toujours suspendu, il faut soit relancer Caleta-Car, ce qui serait une première depuis le dernier match de la saison dernière à Metz, comme Milik. Ou Jordan Amavi, qui n'est pas revenu à 100% après sa blessure, comme Milik.

Sampaoli a des statistiques sur la fatigue de Luan Peres et Saliba

Interrogé sur le sujet, Jorge Sampaoli a d'abord expliqué pourquoi il avait tant tenu à faire jouer Saliba et Peres au début de la saison. Avant de surprendre : "C'est très important dans cette zone du terrain qu'ils continuent de jouer parce que ce sont des jeunes joueurs qui ont très peu joué ensemble et qu'ils ne se connaissaient pas. A ce poste, on a fait peu de rotations, mais il va y en avoir parce qu'il y a de la fatigue chez Luan Peres et Saliba, on l'a vu statistiques à l'appui. On doit prendre tout ça en compte, on a un effectif très court. Ils ont quasiment tout joué et on doit faire très attention avant la trêve internationale qui arrive. On fait attention parce que ça pourrait nous amener vers de possibles blessures. Et on doit faire très attention parce qu'on a un effectif réduit, assez court, donc on doit éviter à tout prix d'en avoir. C'est pour ça qu'on va continuer le turnover. Vous verrez que les noms sur la feuille de match vont continuer à changer à chaque match". Décidément, après avoir déminé le possible conflit pour le poste de gardien, "el Pelado" est encore très félin quand il s'agit de décrire sa gestion : Luan Peres et/ou Saliba ne se vexeront pas, ne prendront pas ça comme une sanction, ce sont les statistiques qui parlent, c'est factuel, et surtout, on veut éviter les blessures. Imparable. 

 

Plus simple de changer derrière en fonction du milieu

Reste qu'il va donc falloir jouer avec très probablement une nouvelle défense. Alors que, déjà, il faudra se passer de Dimitri Payet en attaque, est-ce qu'un déplacement à Angers est une bonne occasion pour faire débuter Caleta-Car ou Amavi ? La deuxième option, avec celui qui a été formé comme un latéral gauche offensif à Nice, semble être celle des supporters. Sur une récente consultation à ce sujet, et sur près de 6000 personnes interrogées, vous étiez 65% à vouloir d'Amavi à la place de Luan Peres face à la dalle angevine. Une option peut-être à ne pas oublier, celle de faire redescendre d'un cran Boubacar Kamara, n'obtient que 4% des suffrages. Peut-être parce qu'il sera justement trop utile au milieu. Comme à Moscou, un milieu Guendouzi-Kamara-Rongier-Gerson offre certaines garanties dans la conservation du ballon. Plus on a la possession, plus on facilite la tâche de la défense... De quoi se dire finalement que oui, c'est peut-être le bon moment de faire des changements dans ce secteur.