Thauvin, la seule bonne nouvelle de la semaine

L'ailier de l'OM a disputé son premier quart d'heure depuis plus de six mois vendredi face à Amiens.

Publié le 09/03/2020 à 01:00

Entre les nouveaux démêlés de l'OM avec le fair-play financier et le piteux match nul au vélodrome vendredi face à Amiens (2-2), la semaine olympienne n'a pas vraiment soulevé l'enthousiasme. Mais, au milieu de cette (relative) grisaille, un rayon de soleil a toutefois pu percer avec le grand retour de Florian Thauvin à la compétition face aux Picards. Un quart d'heure de jeu offert en fin de match par André Villas-Boas qui a réveillé le stade Vélodrome, et qui aurait même pu carrément l'enflammer à la suite d'un enchaînement contrôle acrobatique - slalom - frappe qui n'était pas loin de faire mouche. Ce ne fut malheureusement pas le cas, mais il est clair que le retour de Flotov est ce qui pouvait arriver de mieux en cette période mi-figue, mi-raisin. Reste maintenant à savoir quand le champion du monde va pouvoir donner sa pleine mesure.

"Il devrait faire une bonne demi-heure le weekend prochain et pourrait démarrer dans deux semaines face à Paris en jouant une heure"

Après plus de six mois sans compétition, Florian a donné des signes assez rassurants pour sa reprise face à Amiens. Un Thauvin affuté et déjà capable de faire mal par ses accélérations comme on a pu le constater sur l'action susnommée. Sa reprise va se faire de manière progressive, mais on peut raisonnablement espérer un Thauvin véritablement compétitif assez vite, et peut-être même dans quinze jours pour la réception du PSG. C'est ce qu'explique au Phocéen Lionel Iacono, ancien préparateur physique de l'AS Monaco : "Après avoir joué 15 minutes vendredi, il devrait faire une bonne demi-heure le weekend prochain et pourrait démarrer dans deux semaines face à Paris en jouant une heure. Ensuite, il pourra enchaîner à partir du cinquième ou sixième match sur 90 minutes. Après, dans ce genre de processus de reprise, cela peut varier en fonction de l'urgence de résultats pour les clubs, mais dans un cas comme Thauvin, je pense qu'il faut aller progressivement et ne pas précipiter son retour". Une reprise qui n'a effectivement pas été précipitée, c'est le moins que l'on puisse dire, et qui s'est faite directement dans le grand bain de la Ligue 1. "Il y a encore quelques années, ces retours d'absences longue durée se faisaient différemment, déplore Lionel Iacono. Les gars passaient par la case réserve sur au moins deux ou trois matches. Cela leur permettait de se refaire dans un contexte de matches moins intensifs et où les erreurs n'étaient pas graves, ce qui leur permettait de jouer sans pression. Mais aujourd'hui, dans la quasi-totalité des clubs, on n'envoie plus les pros en réserve".

"On peut estimer qu'il retrouvera la totalité de ses moyens en trois mois et être compétitif pour l'Euro"

Il est aussi question de savoir quand l'ailier olympien retrouvera son véritable niveau, celui qui en faisait l'un des meilleurs à son poste en Europe et un international en puissance. Dans ce genre de cas, on entend souvent que ce délai correspond exactement à la période d'absence, sauf que cette règle n'est plus de mise aujourd'hui. "Cette règle du 6 mois/6 mois pour retrouver son meilleur niveau n'est plus vraiment valable, rassure Iacono. C'est dû aux nouvelles techniques de réathlétisation qui ont considérablement accéléré le processus, comme la proprioception, l'isocinétique, ou la course sur les nouveaux tapis en apesanteur qui allègent le poids du coureur. Concernant Thauvin, on peut imaginer qu'il a bénéficié de ces soins très pointus, avec aussi un gros travail en piscine comme on a pu le lire. Du coup, on peut estimer qu'il retrouvera la totalité de ses moyens en trois mois et être compétitif pour l'Euro". Des infos rassurantes, avec la perspective rapide d'un OM bien plus fringant qu'il ne l'est depuis deux mois.