Pelé répond présent

Yohann Pelé a répondu présent au pied levé pour son premier match de la saison.

Publié le 16/12/2019 à 12:00

Entré à la 30e minute de jeu, Yohann Pelé a été décisif en détournant le pénalty d'Habib Diallo en début de deuxième période. Focus sur son rôle obscur, mais ô combien précieux.

Auteur d'un record de 18 matchs sans encaisser de buts en championnat lors de la saison 2016-2017, l'Albatros a posé ses ailes sur le banc depuis le retour de Steve Mandanda. Ce qui ne l'a pas empêché de disputer depuis 34 matchs pour 42 buts encaissés. Sur l'année civile 2019, il n'a pris part qu'à 4 matchs. Après l'expulsion de Mandanda à Paris (où il détourne un pénalty de Mbappé), puis le match suivant contre Angers (où il encaissera deux pénaltys de Mangani), puis lors de la dernière journée contre Montpellier (clean sheet) et donc ce match à Metz. Des performances d'ensemble toujours bonnes donc. Du haut de ses 37 ans, il quittera l'OM à la fin de la saison, après 5 ans de bons et loyaux services.

Car malgré son faible temps de jeu, Yohann Pelé est un joueur impliqué à l'entraînement et dans le groupe. "Il nous encadre, c'est un ancien. On parle beaucoup, on rigole ensemble. Il est toujours présent", confiait Boubacar Kamara après la rencontre à Metz. Et Jordan Amavi d'ajouter que "quand il a des conseils à donner, il les donne. Il a de l'expérience, il connaît le championnat. Il a montré son expérience en sortant ce pénalty et qu'il répondrait présent même s'il n'a pas beaucoup de temps de jeu". Pelé a donc bien pris la mesure de ce rôle : "C'est le poste qui est comme ça. On se doit d'être prêt, on travaille toute la semaine pour ça. Je donne le maximum à l'entraînement, ce qui me permet de rester dans une bonne forme et si, au cas où, il faut rentrer, essayer de répondre présent".

A Metz, au moment de son entrée, puis après le but de Nguette qu'il touche, mais ne parvient pas à sortir, beaucoup de supporters de l'OM se sont dit que c'était peut-être un tournant négatif, d'autant que l'état de la cheville de Steve Mandanda n'était pas encore rassurant. Et c'est pourtant lui qui a maintenu l'OM à flot avec cette parade "incroyable", comme la qualifie André Villas-Boas. "Avec la nouvelle règle, les gardiens restent sur la ligne et c'est plus difficile pour un gardien sur les pénaltys. Il a fait une parade incroyable", insiste le coach. Après le match, tout le monde a eu un mot pour lui, à l'image de Valère Germain : "On a une grande confiance en lui, il a fait de belles choses à l'OM. Ce n'est pas parce que Steve est sorti qu'on s'est mis le moral dans les chaussettes. Yohann a peut-être changé le cours du match, c'était un arrêt important."