OM : Sampaoli doit-il toujours laisser les clés à Payet ?

Si le débat Steve Mandanda est ouvert, celui concernant Dimitri Payet ne doit-il pas l'être également ? Faut-il laisser les clés du jeu offensif de l'OM au Réunionnais ou lui proposer une mise en concurrence ?

Publié le 20/06/2021 à 01:00

Le mercato est parti sur les chapeaux de roues et les rumeurs se multiplient autour de l'Olympique de Marseille. Le secteur offensif ne fait pas exception. En son sein, on retrouve toujours sous contrat 5 joueurs majeurs en plus de quelques jeunes : Luis Henrique, Arkadiusz Milik, Dario Benedetto, Nemanja Radonjic et... Dimitri Payet. Auteur d'une fin de saison en trombe, il dispose encore de 3 années de contrat et sauf énorme retournement de situation, il va rester à l'OM sous les ordres de Jorge Sampaoli. Mais dans quel rôle ? Alors que les supporters poussent pour voir débarquer des joueurs comme Thiago Almada (Vélez) ou Amine Adli (Toulouse), alors que les rumeurs donnent d'autres joueurs comme potentielles cibles à l'instar de Konrad De La Fuente (Barcelone), Jérémie Boga (Sassuolo) ou encore Rafael Leao (Milan AC), quid du rôle dévolu dans l'esprit de Jorge Sampaoli à Dimitri Payet ? Son statut de cadre ne lui suffira pas pour voir son nom couché à chaque fois sur la feuille de match et il semble qu'il devra se battre pour une place de titulaire. Faut-il toujours lui laisser les clés du jeu ? Deux visions s'opposent.

Oui, sa qualité technique et sa vision de jeu sont indispensables

Lorsqu'on se replonge dans le passé de Jorge Sampaoli, on se rend compte que bien souvent le technicien argentin aime disposer d'un onze capable de multiplier les efforts et les courses, à l'exception d'un élément, moins physique, mais plus technique. Ainsi, il avait expliqué que dans sa sélection du Chili, il comptait davantage sur les yeux de Jorge Valdivia que sur ses jambes. Une métaphore pour expliquer qu'il aimait donner du pouvoir et de l'influence dans son jeu à un grand leader technique. Dimitri Payet est forcément ce type de joueur pour Jorge Sampaoli. Auteur de 10 buts et 10 passes décisives, le Réunionnais est le joueur le plus décisif de la saison passée, marquée malgré tout par son intermittence. Mais sa bonne période se trouve justement sous les ordres de l'entraîneur argentin. Avec 3 buts et 7 passes décisives sur les 11 derniers matchs coachés par Sampaoli, Payet a rendu à son coach sa confiance et il ne serait pas surprenant de le voir effectuer une grosse saison comme ce fut le cas pour la première de Marcelo Bielsa, puis pour la première de Rudi Garcia puis d'André Villas-Boas. On connait l'histoire et Jorge Sampaoli devrait avoir toutes les armes pour permettre à Payet de la répéter. Autour du meneur olympien, on retrouvera ainsi un buteur au sang-froid (Arka Milik), un milieu de terrain avec du volume (Gerson), et des joueurs de côté rapides et offensifs (la marque de fabrique de Sampaoli). De quoi continuer à distribuer les offrandes, sans vexer un Payet parfois versatile. En confiance et en forme, il reste très redoutable.

Non, il devra clairement se battre pour mériter sa place

Si on se fie aux rumeurs, le secteur offensif sera garni et il n'est pas interdit de penser que Jorge Sampaoli pourrait se passer de Dimitri Payet pour apporter plus de vitesse et de rigueur à cet OM qui manquait cruellement de ces deux données la saison passée. Les profils étudiés dans ce mercato laissent penser à une régénération globale et le débat Payet existe, comme peut exister celui de Steve Mandanda, que l'OM veut mettre en concurrence. On peut donc penser que l'OM va mettre son international français, vice-champion d'Europe en 2016, en compétition avec un ou plusieurs autres profils intéressants. Ce serait même souhaitable pour l'OM, car cela signifierait que Sampaoli aurait l'embarras du choix, plutôt que de trop nombreux choix embarrassants. Dans l'adversité, Dimitri Payet saura peut-être aussi se révéler très utile, même s'il joue un peu moins que par le passé. De toute façon, avec un joueur comme lui, qui a déjà 34 ans, il faut vite préparer l'avenir. Le profil de Thiago Almada parait en tout cas correspondre pleinement à ce que peut espérer l'OM pour les prochaines années. Sans condamner Payet, il est à espérer que l'OM sache recruter des joueurs pour garnir avec classe le secteur offensif de l'Olympique de Marseille, où l'ancien capitaine pourra alors tenter de s'imposer.