OM : les premières missions de Longoria

Pablo Longoria a du pain sur la planche s'il veut que l'OM réussisse son intersaison. A lui de trouver des réponses aux nombreuses questions qui entourent l'OM.

Publié le 14/08/2020 à 01:00

Paolo Longoria a pris ses fonctions à l'OM, le 3 août. Depuis 10 jours, l'Espagnol de 33 ans est le nouveau "directeur général délégué chargé du football" marseillais. Et pour la première fois hier, il s'est exprimé sur sa fonction et ses objectifs. Alors que le mercato d'été se conclura le 5 octobre prochain, le voici qui a de lourdes missions en 2 mois. Focus sur les objectifs du nouvel homme fort de la direction sportive de l'OM.

Objectif numéro 1 : s'adapter aux autres

André Villas-Boas était depuis le mois de juin le seul responsable du mercato. Il a transmis ses listes pour le recrutement, au sommet desquelles on trouvait, selon ses propres dires, les deux recrues estivales : Pape Gueye (pour le poste de milieu défensif) et Leonardo Balerdi (pour le poste de défenseur central). Pablo Longoria arrive et doit s'adapter à son entraîneur. Pour son premier mercato, il découvre donc une liste de joueurs qui plaisent au Portugais et doit tenter de le contenter. Il devra peut-être attendre pour faire venir les joueurs qui lui plaisent. Mais le bon point, c'est que les idées de Villas-Boas lui plaisent malgré tout : "Je suis content d'avoir ces deux joueurs, car ils représentent le projet que l'on construit tous ensemble ici". Outre AVB, le microcosme marseillais propose d'autres noms auxquels il faut savoir s'adapter. L'un d'eux est Nasser Larguet, le directeur du centre de formation, qui s'entendait parfaitement avec Andoni Zubizarreta, et qui lui aussi découvrira de nouvelles méthodes, énormément basées sur les datas. Enfin, il reste l'ombre de Paul Aldridge, qui plane sur le mercato. Et la cohabitation, selon Longoria, ne posera pas de problème car les deux hommes seraient complémentaires : "J'ai parlé avec Paul ces derniers jours. C'est normal, il est un actif du club. Il est en Angleterre pour aider l'OM à vendre des joueurs. Dans ma position, j'ai des contacts avec des directeurs du football, des chefs scouts, beaucoup d'opérateurs du mercato. Paul, lui est en contact avec des présidents, des propriétaires. Ce sont des niveaux de contacts différents, on doit travailler en grande coordination pour dominer le mercato et prendre les meilleures décisions possibles pour le club. On doit donner de la normalité à la situation. On doit prendre le rôle de Paul Aldridge comme un conseiller qui va nous aider à prendre des décisions et à avoir plus d'informations sur le marché en Angleterre".

Objectif numéro deux : contenter Villas-Boas, mais aussi le duo Eyraud-McCourt

Entre le marteau et l'enclume. D'un côté, Pablo Longoria doit vendre des joueurs pour contenter l'actionnaire Frank McCourt, qui sinon devra combler les lourdes pertes financières de la saison dernière, alourdies par une crise sanitaire qui de plus est loin d'être finie. De l'autre, il a un coach qui n'entend pas voir le niveau de son équipe baisser : "Si quelqu'un part maintenant, on doit aller sur le mercato. On avait mis 4 postes comme prioritaires. Et après, si quelqu'un part, on doit aller sur le mercato pour le remplacer". Il manque donc encore une quantité de deux joueurs, bons si possible, pour satisfaire son entraîneur. Il faudra aussi remplacer tous les départs qui pourraient arriver, mais avec très peu ou pas de moyens. Un casse-tête que Longoria aura pour responsabilité de résoudre. Mis en place pour son savoir-faire, son expérience et sa passion des statistiques, il a deux mois pour contenter tout le monde et justifier sa nomination. Une nomination expliquée ce matin par le président de l'OM Jacques-Henri Eyraud : "Pablo a été une longue recherche, importante pour nous, pour piloter le sportif, de la formation au pôle professionnel. Il y a eu beaucoup de candidats pour ce job, mais c'est Pablo qu'on a choisi et déjà on ne le regrette pas. Avec André, on a un duo qui va nous aider à continuer à franchir un certain nombre de paliers, que notre club doit franchir".

Objectif numero trois : assurer le long terme

"On a un effectif où des joueurs sont en fin de contrat dans un an. On va aborder les questions contractuelles les prochains jours avec les joueurs. On a une ambition à cinq ans. La présence de Thauvin est importante. Ce sont des situations particulières à gérer dans un club. Je crois que le football, et le sport en général, est fait d'un mix entre prendre des décisions et donner de la continuité. On va essayer de mettre le coach dans les meilleures dispositions". Par ces mots, Pablo Longoria revient sur un autre point majeur de son intersaison : les fins de contrat. Actuellement, ce ne sont pas moins de 10 joueurs (Thauvin, Amavi, Mandanda, Pelé, Lopez, Rocchia, Germain, Mitroglou, Chabrolle, Khaoui) qui arriveront en fin de bail à la fin de la saison. Soit 10 dossiers, tous différents les uns des autres, à traiter assez rapidement, notamment celui de Florian Thauvin, évoqué lors de la conférence de presse de présentation de Pablo Longoria. Un autre élément arrive aussi en fin de contrat. Il s'agit d'André Villas-Boas. L'entente entre les deux hommes sera-t-elle assez bonne pour convaincre le technicien en charge de l'OM de prolonger l'aventure ? On en est encore très loin, mais une chose est certaine. Pablo Longoria en est bien conscient. Ses premiers pas à l'OM semblent réussis en interne et sa première intervention médiatique a plutôt été une réussite. A lui de résoudre les équations.