OM 1-1 Lyon : que de chemin parcouru...

OM 1-1 Lyon : que de chemin parcouru...

Le Phoceen TV

OM 1-1 Lyon : Larguet explique ses choix

Publié le 01/03/2021 à 01:00

Retour sur les prestations des joueurs de l'OM contre Lyon (1-1).

L'OM a fait match nul contre Lyon (1-1), et, comme pour tout match nul, il y a toujours la possibilité d'être satisfait ou pas. Après la rencontre, le coach d'en face, Rudi Garcia, ne l'était pas, parlant même de "mauvais point". Est-ce un indice ? C'est vrai, l'OM n'a pas tout fait pour l'emporter en fin de partie, Nasser Larguet le reconnaît sans mal (voir en vidéo), exonère ses joueurs et prend cette frilosité pour lui, rappelant qu'il y avait Slimani et Cherki de frais dans l'attaque des visiteurs, en plus d'un Memphis Depay dont on ne sait que trop qu'il lui suffit d'un bout d'occasion dans les dernières minutes pour nous faire mal. Il faudra donc se "contenter" de ce point... et il est même possible de s'en satisfaire largement. Alors non, l'OM n'est pas devenu l'Espanyol Barcelone, tout content de tenir le Barça en échec, mais il faut juste se rappeler un peu le contexte, d'où cette équipe vient. 

Le travail de Larguet paie

Le 7 février dernier, l'OM recevait le PSG au Vél. Un choc déséquilibré, une ouverture du score des adversaires et hop, il n'y avait plus aucun espoir de voir l'OM faire quelque chose. Ce 28 février le début de l'histoire était identique, avec un but de Toko Ekambi et un milieu lyonnais qui semblait nettement au-dessus. Mais les joueurs phocéens n'ont ni paniqué, ni abdiqué. Ils sont revenus dans le match, se sont procurés des occasions en regardant l'adversaire droit dans les yeux. En trois semaines, il y a donc eu un beau travail de fait, car on ne peut décemment pas penser que c'est le départ de Jacques-Henri Eyraud qui a libéré ce groupe. Non, là, il est question de travail, de cette complémentarité entre Boubacar Kamara et Pape Gueye qui est en train de prendre une belle tournure au milieu, d'un Payet à nouveau dangereux, d'un Milik qui est totalement dans les attentes que l'on peut avoir d'un numéro 9, d'un Lirola force de proposition... même Nagatomo semble avoir progressé en trois semaines. Et Paris et Lyon se tiennent au classement.

Rester sur cette lancée

Alors ce point sera un bon point si ce travail ne s'évapore pas pour les rencontres suivantes. Si tous ces joueurs continuent sur cette lignée quand il faudra jouer contre Rennes, Brest, Nice ou Dijon. Cette équipe a de quoi finir fort le championnat. Si niveau quantité ça coince, et que le constat a été fait dès le début de la saison, il y a quand même de quoi permettre à Jorge Sampaoli de débuter en Ligue 1 avec de bons résultats, de quoi se mettre en confiance. Ou alors ces mêmes joueurs ont tout donné parce que c'était une affiche de gala du dimanche soir, parce que c'était Rudi Garcia sur le banc d'en face et à ce moment-là, quel intérêt de ne pas gagner ou tout faire pour ? Retenons le chemin parcouru par cette équipe en trois semaines, et espérons qu'il sera possible de faire le même constat à la fin mars.