Benfica 1-1 OM : qui a brillé, qui a peiné

Voici le compte-rendu du match de préparation de l'OM à Lisbonne contre Benfica (1-1).

Publié le 25/07/2021 à 23:03

Après le Servette et Braga, l'OM monte en régime dans sa préparation en affrontant le Benfica Lisbonne. Une formation à la préparation bien avancée puisqu'ils vont jouer les tours préliminaires de la Ligue des champions, et avec donc déjà toutes ses stars comme Verthongen, Otamendi, Joao Mario, Julian Weigl ou encore Taarabt. Dès le premier quart d'heure, l'OM concède un penalty. Percée plein axe, Balerdi essaie de rattraper l'attaquant adverse, Luan Peres vient lui prêter main forte et est victime à l'expérience de Weigl, qui se jette juste avant son arrivée. Le péno est transformé par Pizzi. Sur la défensive, et pas franchement rassurant, l'OM sort de sa coquille sur une inspiration de Dimitri Payet avant la pause. Sur une touche, il balance de l'autre côté pour Luis Henrique. Le Brésilien perfore sur son côté avant de retrouver son numéro 10 au second poteau qui contrôle, crochète et enchaîne une frappe croisée qui permet de revenir à 1-1. En seconde période, l'OM alternera les phases de relance avec une grosse pression des Portugais, ainsi que des séquences plus hautes, sans toutefois parvenir à être vraiment dangereux. Au moins, on ne s'enflammera pas... Cliquez ici pour retrouver le live du match de préparation entre l'OM et Benfica.

Les tops

L'action de son but est un modèle du genre. Dimitri Payet est en forme et il sort donc des actions dont lui seul, tout du moins dans l'effectif de l'OM, a le secret. Ses détracteurs pourront toujours dire qu'on ne l'a vu qu'à ce moment-là du match (ce qui est faux car il a montré qu'il pouvait être dangereux aussi en distribuant dans la surface sur coups de pied arrêtés), s'il en fait une comme ça tous les week-ends, le compte y sera largement en fin de saison. Passeur sur l'action, Luis Henrique s'affirme dans le couloir gauche. Cela devient la principale arme offensive de l'OM dans la construction, aussi parce qu'il sait redonner le cuir derrière, l'action ne s'arrête pas avec lui. Appréciable. Enfin, Pape Gueye a fait tout le match et ce n'est pas un hasard. En difficulté contre le Servette Genève lorsqu'il fallait utiliser le ballon, le Sénégalais a montré un bien meilleur visage. Dans ses passes vers l'avant. Dans ses idées d'orientation, mais aussi dans son abattage. Jorge Sampaoli doit être satisfait de voir une telle réaction.

Les flops

Une nouvelle fois, ce n'est qu'un match de préparation, ça ne sert à rien de crier au loup. Mais Alvaro Gonzalez s'est montré approximatif lorsque c'était son tour de participer au jeu offensif de l'équipe. Et en seconde période, même si Rafa est finalement signalé hors-jeu sur son but, le laxisme du défenseur espagnol au moment de couper son intervention est à noter. Titulaire dans le couloir droit, Cengiz Ünder a tenté de percuter, comme contre le Servette quand il a fait lever les foules. Mais visiblement les joueurs de Benfica avaient la cassette et la même feinte n'est pas passée. Enfin, sur le dernier match, Bamba Dieng avait montré bien plus d'envie en pointe que Dario Benedetto. Le Sénégalais a été récompensé avec une titularisation. L'Argentin l'a remplacé pour les 20 dernières minutes et on a revu son plus mauvais visage, lorsqu'il semble absent mentalement. Dans les dernières minutes, l'OM aurait pu jouer un contre intéressant mais il a préféré frapper de 30 mètres sans conviction. 

Le onze de l'OM qui a fait match nul à Lisbonne (1-1) : 

Mandanda - Balerdi (Saliba 69e), Alvaro (Caleta-Car 69e), Luan Peres - B.Kamara (Guendouzi 46e), P.Gueye - Ünder (Radonjic 69e), Gerson (Rongier 46e), Payet (De la Fuente 69e), L.Henrique (Amavi 69e) - Bamba Dieng (Benedetto 69e)