Bayern 1-0 OM : l'OM s'est accroché

Le compte-rendu de la rencontre amicale entre l'OM et le Bayern Munich (1-0)

Publié le 31/07/2020 à 17:58

L'OM contre un des favoris de la Ligue des champions, qui va se jouer sur ce mois d'août. Une répétition générale pour les Allemands, une attente bien plus grande pour tous les supporters phocéens. Personne ne rêvait d'une victoire contre les Bavarois, et, quand bien même, cela n'aurait eu aucune valeur. Mais, puisque le Bayern est une super-puissance, prétendant sérieux à la victoire finale, ça va être l'occasion de mesurer où en est le club marseillais, qui retrouvera cette compétition en octobre prochain. On a vu.


Retrouvez le live de la rencontre entre l'OM et le Bayern Munich en cliquant ici


Heureusement, Mandanda est là

Ce que l'on pouvait redouter s'est rapidement vérifié : l'écart entre les deux équipes est trop grand, il n'y a pas eu match. Avec son 4-3-3 animé par Dimitri Payet et Florian Thauvin, deux joueurs qui aiment toucher le ballon, et Dario Benedetto dans l'axe, un attaquant tout en remise, l'OM n'est pas taillé pour jouer le contre. Contre une équipe à ce point supérieur physiquement et techniquement, c'est donc quasiment sans issue. Et malgré une entame de match où tout le monde est appliqué, le Bayern ouvre le score à la 20e. Une longue séquence d'attaque-défense. Les Phocéens sont acculés, dégagent le plus loin possible quand ils le peuvent, mais les vagues reviennent. Sur une feinte de corps, Gnabry fait tomber Alvaro. L'ouverture est là, Amavi est trop loin, et l'international allemand fusille Mandanda sans se poser de questions. Le capitaine ne s'avoue pas vaincu pour autant, et, sur une inspiration géniale de Thomas Müller qui essaie de le lober, il sort la claquette qu'il faut. Kimmich et Davies auront également l'occasion de le tester. Mais il est là. 

Le frisson Aké

A la mi-temps, le Bayern fait largement tourner. L'OM, pas au même niveau de prépa, moins. Etonnant ? En même temps, le coach bavarois peut faire rentrer Coman, Lucas Hernandez, Coutinho, Tolisso, Süle, Odriozola, Javi Martinez, Cuisance... de son côté, Villas-Boas peut lancer Sakai, Germain, Aké, Radonjic, Strootman et Balerdi. Ce n'est pas la même chose. L'ancien parisien Kingsley Coman fait des misères à Alvaro sur son côté. Mais l'OM s'accroche. Ils vont même avoir un semblant d'occasion. Sur une sortie aérienne impeccable de Mandanda, le gardien dose parfaitement pour Radonjic en profondeur. Le Serbe mange Süle, mais pousse trop derrière pour avoir le temps de placer une frappe. Marley Aké se fera plaisir avec une percée au milieu de terrain sur 20 mètres avant une tentative de lob sur le remplaçant de Neuer. Cela finira dans cet esprit, où l'on peut se satisfaire d'un OM qui n'a pas lâché, au moins ça.

Le onze de l'OM contre le Bayern Munich : 

Mandanda - B.Sarr (Sakai 46e), Alvaro, Caleta-Car (Balerdi 62e), Amavi (Khaoui 79e) - B.Kamara (P.Gueye 79e), Rongier (Strootman 62e), Sanson (M.Lopez 79e) - Thauvin (M.Ake 62e), Benedetto (Germain 62e), Payet (Radonjic 62e)