Que vaut vraiment la rumeur Eysseric ?

Publié le 23/07/2018 à 12:05
Que vaut vraiment la rumeur Eysseric ?

Depuis la fin de semaine dernière, alors que l'OM a enfin lancé son mercato avec l'arrivée de Duje Caleta-Car, une rumeur en provenance d'Italie se fait de plus en plus insistante. En effet, selon le Corriere dello Sport, les recruteurs olympiens seraient prêts à recruter le milieu offensif de la Fiorentina Valentin Eysseric (26 ans). Une info assez surprenante, pour un joueur qui n'a pas franchement convaincu en Serie A (21 apparitions, 1 but et 1 passe décisive), et que la Viola est prête à laisser filer pour 7 M€. Pas vraiment emballant à nos yeux, mais selon la presse italienne, l'OM semble vraiment intéressé et figure en pole position devant Nantes et St-Etienne. De quoi partir à la pêche aux infos sur cet ancien espoir passé par Monaco, St-Etienne et Nice.

Le meilleur de sa génération à Monaco

Espoir, c'est le mot qui convient. Déjà parce que le natif d'Aix-en-Provence est passé par l'équipe de France Espoirs, mais surtout parce qu'il impressionnait tout le monde lors de ses débuts à Monaco, comme nous l'explique l'un de ses formateurs Lionel Iacono : "Parmi sa génération, c'était clairement le meilleur. Avec Yannick Ferreira-Carrasco, ils étaient les plus talentueux de l'équipe, c'est clair. Valentin jouait numéro 10, il organisait le jeu à l'ancienne, mais on l'a aussi fait jouer sur les côtés, notamment avec les pros en Ligue 2. Il est droitier, mais il joue des deux pieds. Il a une adresse diabolique sur les coups francs et il est bon devant le but. D'ailleurs, lorsque Nice termine troisième, il était titulaire et avait fait une super saison. Il jouait à gauche, alors que Belhanda jouait en 10". Des qualités qui n'avaient échappé à personne, mais que le joueur a eu du mal à afficher sur la durée. "Il a une vraie qualité de dribble, de vista, il voit le jeu plus vite que les autres, confirme Iacono. Après, comme souvent avec les jeunes qui ont autant de qualités, il était un peu avare dans l'effort. C'est dommage, car s'il fait quand même une bonne carrière, il n'a pas eu le parcours qu'il méritait au vu de son talent. Personnellement, je le voyais finir en équipe de France".

Une manoeuvre d'agent ?

Comme beaucoup de surdoués, Valentin Eysseric a peut-être tendance à trop se reposer sur ses seules qualités techniques. Pourtant, son formateur affirme qu'il a aussi du caractère : "C'est un bon garçon, avec une famille très stable, mais il ne se laisse pas faire. D'ailleurs, à l'époque, il s'est fâché avec le coach Marco Simone et ce dernier l'a mis à la cave. Il est redescendu en CFA et je lui faisais faire des sessions individuelles. En fait, il a besoin d'un coach qui lui fait confiance". C'est peut-être aussi ce que se dit Garcia. Maintenant, il serait imprudent de prendre ce que dit la presse italienne pour argent comptant, sachant qu'un agent peut très bien être à la manoeuvre afin de faire monter les enchères pour son protégé. Pour l'instant, c'est l'option pour laquelle nous penchons, sachant que l'OM semble décidé à faire monter d'un cran la qualité de l'effectif. D'ailleurs, lors d'une récente consultation, vous étiez une grande majorité à estimer qu'il n'avait pas sa place dans le groupe olympien. A 79% sur plus de 21 500 votants. Après, il faut aussi des joueurs de complément, alors, gardons un oeil sur ce dossier...