Pourquoi Arsenal sur Thauvin c'est du sérieux

Le club anglais d'Arsenal pourrait recruter Florian Thauvin pour son couloir droit. Mais il y a des conditions.

Publié le 24/06/2019 à 07:00
Décidément, tout est possible dans le football. On savait la maxime valable pour les matchs et l'incertitude qui y règne, mais cela vaut aussi pour les à-côtés, comme le marché des transferts. Ainsi, un deal gagnant-gagnant pourrait fleurir entre deux équipes qui ont raté leur saison. Arsenal, qui a gâché son exercice avec un dernier mois en roue libre, passant de la 3e à la 5e place de championnat tout en explosant en finale d'Europa League contre Chelsea (4-1) pourrait s'entendre avec l'OM, qui a besoin d'argent après avoir également raté une qualification en Ligue des champions, au sujet de Florian Thauvin, un élément qui désespérait presque de trouver un grand club, malgré des stats ahurissantes sur les trois dernières saisons.
A lire également : Florian Thauvin a les statistiques de Sadio Mané et Eden Hazard
 
Le club anglais a besoin de recruter à droite mais doit revoir ses plans à la baisse selon une personne qui gravite autour du club : "Ils avaient pris contact avec deux joueurs de Premier League, Ryan Fraser de Bournemouth et Wilfried Zaha de Crystal Palace. Mais sans Ligue des champions, et quand on sait les tarifs entre clubs anglais, ils peuvent d'ores et déjà oublier ces pistes. Depuis quelques jours, on parle de Thauvin à Arsenal et effectivement ça pourrait coller avec les besoins du club mais il y a d'autres priorités pour les propriétaires". Pour un club de cette taille, avec une masse salariale qui ferait passer l'OM pour le Gazélec Ajaccio, l'absence de Ligue des champions est une catastrophe bien plus importante. Entre les retours de prêts et les fins de contrat, ils sont déjà nombreux à quitter le club (Cech, Lichtsteiner, Monreal, Ramsey, Welbeck, Jenckinson, D.Suarez). Mais ça ne suffit pas. Les deux plus gros salaires, qui ne rentrent en plus pas vraiment dans le schéma de jeu souhaité par Unai Emery, sont invités à partir. Il s'agit de Mezut Özil et Henrikh Mkhitaryan. Le plan, une fois leurs départs acquis, c'est de placer des ailiers autour d'un poste en pointe où Lacazette et Aubameyang peuvent se relayer. A gauche, Alex Iwobi a pris une nouvelle dimension et semble incontournable. Et il pourrait donc avoir une opportunité Thauvin à droite, qui gagne actuellement en brut quatre fois moins que ce que Özil perçoit en net. Autant dire que tout le monde pourrait y trouver son compte, y compris l'OM en indemnité de transfert, car à écouter notre source, Arsenal n'a pas vraiment le choix : "Cela fait trois ans qu'Arsenal ne joue plus la Ligue des champions, alors niveau recrutement, le club prend ce que les autres ne veulent pas, il ne faut pas faire la fine bouche à un certain niveau. Ils recrutent Lacazette parce que l'Atletico Madrid était interdit de recrutement à ce moment-là, sinon le joueur serait parti en Espagne". 
PAVE PUBLICITAIRE
 

Pour l'instant, Arsenal doit vendre... comme l'OM !

Dans le club londonien, il se murmure que certains militent pour cette piste et seraient prêts à demander à un ambassadeur du club, Robert Pirès, de jouer les facilitateurs. Un ancien frenchie, du même poste, passé de Marseille chez les Gunners il y a 19 ans. Mais c'est peut-être aller un peu vite en besogne. Car l'enveloppe du club pour l'instant n'est que de 50 millions d'euros pour le mercato, soit le prix de Thauvin, et il est déjà certain que le club ne va pas tout miser sur un joueur. Il faut attendre que ça bouge, surtout donc pour Özil et Mkhitaryan. Thauvin à Arsenal, c'est donc fondé, mais pour le joueur comme pour les comptables olympiens, il va falloir s'armer de patience.