OM : le point sur la recherche du directeur sportif

L'OM n'a toujours pas son Head of Football, et les recherches avancent à petits pas.

Publié le 08/07/2020 à 01:00

Il y a quelques semaines, Le Phocéen révélait que l'OM n'était pas véritablement pressé pour mettre la main sur son directeur sportif, rebaptisé Head of Football par Jacques-Henri Eyraud. En effet, le recrutement a clairement été pris en main par André Villas-Boas, qui se charge d'appeler lui-même les joueurs visés ou leurs agents. En fait, le dossier du directeur sportif concerne plutôt les ventes cet été, et compte tenu du décalage des dates du mercato européen, il n'y a pas vraiment le feu. En revanche, cela n'empêche pas le dossier d'avancer et de voir régulièrement fleurir de nouvelles rumeurs. Certaines semblent solides, d'autres beaucoup moins. L'occasion de faire un nouveau point.

Le cabinet américain chargé du recrutement de l'oiseau rare reçoit de nombreuses propositions, sérieuses ou pas...

Afin de gagner du temps, évacuons d'entrée celles qui ne tiennent pas la route. De nombreux noms ont été proposés par des agents, comme Fabrizio Ravanelli par exemple, ou se sont proposés eux-mêmes comme l'ancien DS de Monaco et Chelsea Michael Emenalo ou encore celui de Valence Pablo Longoria. D'autres Espagnols ont été évoqués avec les anciens du Barça Pep Segura et Lorenzo Serra Ferrer. Des noms qui sonnent plus ou moins bien, mais qui ont peu de chance d'atterrir à Marseille cet été. Il faut dire que l'OM reste une institution très attractive, y compris dans les difficultés financières qu'elle traverse actuellement. Il ne serait donc pas étonnant de voir encore d'autres rumeurs fleurir dans les jours à venir, car le cabinet américain chargé du recrutement de l'oiseau rare reçoit de nombreuses propositions, sérieuses ou pas...

Pickeu n'a toujours pas parlé à Jacques-Henri Eyraud

Et puis, il y a les rumeurs qui reviennent. Et d'abord un nom : celui d'Olivier Pickeu, directeur sportif d'Angers depuis quatorze ans et récemment débarqué. Correspondant au profil de bon acheteur/vendeur recherché, il coche beaucoup de cases et a attiré l'attention de la direction olympienne. Il a d'ailleurs rencontré deux fois le cabinet CAA Sports, mais comme il l'a récemment confié au Phocéen, il ne s'est jamais entretenu avec Jacques-Henri Eyraud, ce qui laisse supposer que ce dossier est loin d'être bouclé. Au point même de se demander si l'OM compte absolument recruter son Head of Football, sachant qu'AVB désigne les joueurs qui l'intéresse et qu'Eyraud se charge des négociations. Mais, on peut estimer que cette piste Olivier Pickeu reste active, même si ce dernier nous confiait encore hier mardi qu'il était sans nouvelles de l'OM.

La rumeur Eric Roy n'est pas vraiment une rumeur

Enfin, un dernier nom a fait son apparition avec l'ancien milieu olympien Eric Roy, aujourd'hui manager de Watford. La Provence citait son nom mardi, sans que l'on puisse parler pour autant d'une rumeur. En effet, l'ancien Niçois a conservé des contacts au sein du club et ce sont ces derniers qui ont lancé l'idée. Contacté par Le Phocéen, Eric Roy nous a confirmé n'avoir jamais reçu le moindre coup de fil de la part des dirigeants olympiens et encore moins avoir fait acte de candidature, lui qui dirige actuellement un Watford en pleine lutte pour le maintien en Premier League. En revanche, l'idée d'exercer un jour à l'OM est loin de le rebuter : "C'est un des clubs qui m'ont marqué à vie, mais on parle de quelque chose qui n'existe pas. Evidemment, si l'OM m'appelait, j'écouterais attentivement, mais ce n'est pas du tout le cas. C'est une rumeur infondée". Une rumeur infondée, mais pas farfelue non plus compte tenu du profil de l'ancien milieu qui a exercé la fonction à Nice, Lens et aujourd'hui en Angleterre après l'obtention de son diplôme de manager général des clubs professionnels. Mais, encore une fois, il n'y a pas grand-chose à attendre de ce côté-là. Pour conclure, quel que soit le nom qui sortira du chapeau, l'heureux élu devra montrer de vraies capacités à vendre, ce que n'aura pas su faire son prédécesseur. C'est là-dessus qu'il sera attendu.