Mercato OM : Longoria toujours sur une cible en attaque ?

L'OM suivrait toujours l'attaquant de Reims El-Bilal Touré. Les dirigeants marseillais avaient essayé de recruter le Malien l'été dernier au mercato. Pablo Longoria va-t-il de nouveau tenter sa chance dans ce dossier ?

Publié le 15/05/2021 à 12:37

Au mercato d'été l'an dernier, l'OM avait essayé de recruter El-Bilal Touré, le jeune attaquant de Reims. Mais devant la fermeté des dirigeants rémois qui avaient fixé la barre à 20 millions d'euros, les dirigeants olympiens n'avaient pas insisté pour finalement engager Luis Henrique.

Depuis, Touré a réalisé une saison moyenne avec Reims en marquant seulement 3 buts en 31 apparitions (10 fois titulaire) en Ligue 1. Mais selon France Football cela n'empêcherait pas l'OM de continuer à suivre de près le Malien de 19 ans : Pablo Longoria, qui croit fortement en la qualité du joueur, serait en relation constante avec le représentant du joueur, Seran Diabaté. L'hebdomadaire évoque également des approches de Crystal Palace pour le joueur sous contrat avec Reims jusqu'en 2025. 

Dans le chantier de l'attaque de l'OM pour la saison prochaine, seuls Luis Henrique et Payet sont sûrs de rester. Milik devrait également en être, mais on peut toujours craindre une offre d'un grand club européen le concernant. Quant à Benedetto, il dispose de plusieurs touches notamment chez lui en Argentine mais aussi peut-être en MLS. En fin de contrat Germain va lui quitter l'OM pour tenter une aventure à l'étranger et Bamba Dieng n'est pas sûr d'être conservé par l'OM.

Il faudra donc certainement recruter au moins un joueur dans ce secteur : le profil de Stephy Mavididi (22 ans, Montpellier), voire d'Amine Adli (21 ans, Toulouse) font partie des cibles de l'OM. A voir si Touré l'est également après sa saison décevante, mais au moins son prix de vente va devoir être revu à la baisse par les dirigeants de Reims, même si ces derniers avec le départ probable de Boulaye Dia et les sollicitations pour le très prometteur Nathanaël Mbuku ne vont pas vouloir lâcher d'un coup leurs trois éléments offensifs.