Mercato OM : le directeur sportif, c'est Villas-Boas

Pour le moment, le mercato de l'OM est dirigé de A à Z par André Villas-Boas. On connait même les profils recherchés par l'entraineur de l'Olympique de Marseille.

Publié le 13/06/2020 à 01:00

Depuis les déclarations de Jacques-Henri Eyraud sur le profil du futur Head of Football de l'OM, tous les suiveurs du club s'épuisent à trouver celui qui occupera le poste de directeur sportif la saison prochaine. Une recherche qui urge, sachant que le mercato franco-français est déjà ouvert, que les clubs rivaux ont commencé à se renforcer, et surtout que l'OM est contraint de vendre des joueurs avant la fin du mois de juin. De quoi commencer à s'affoler ? Pas forcément. Déjà parce qu'il est hors de question d'agir sous le coup de l'urgence avec le risque de faire le mauvais choix, mais aussi et surtout parce qu'un homme agit en coulisses et a déjà largement avancé sur le recrutement souhaité. Cet homme est déjà au club et connait parfaitement les profils recherchés, puisqu'il s'agit tout simplement d'André Villas-Boas.

"Il est assez malin pour faire venir les joueurs qu'il souhaite à l'aide de prêts avec options. Son réseau est très important"

En fait, celui que l'on pensait en roue libre ces dernières semaines, qui a refusé une prolongation et que l'on voyait randonner en famille ou faire de l'enduro dans l'arrière-pays de Porto, a toute sa tête à l'OM. Et il compte bien profiter à plein régime de ce qui sera - peut-être - sa dernière saison à Marseille. Pour cela, Villas-Boas a pris en main l'intégralité des dossiers recrutement de l'OM et on peut affirmer aujourd'hui que les joueurs qui viendront seront ses choix à 100 %. C'est ce qu'explique au Phocéen un proche du coach portugais : "Il est assez malin pour faire venir les joueurs qu'il souhaite à l'aide de prêts avec options. Son réseau est très important, à l'image des coachs portugais en général. Mais, le sien l'est encore plus grâce à ses liens avec Jorge Mendès et les plus gros agents du pays. De plus, sa cote auprès des joueurs de Liga Nos est énorme et beaucoup souhaitent travailler avec lui. C'est pour cela qu'il n'y a pas d'urgence à recruter un directeur sportif". Une information qui laisse imaginer que les dernières rumeurs en provenance du Portugal et du Brésil comme Ricardo Horta (Braga), Diogo Leite (Porto), Lucas Fernandes (Portimonense) ou encore Marcos Paulo (Fluminense) ne sont peut-être pas à prendre à la légère.

AVB veut en priorité un défenseur central, un attaquant et un jeune numéro six

Mais, en dehors des rumeurs, on a déjà une idée précise de ce que cherche Villas-Boas. C'est d'ailleurs lui qui appelle en direct les agents, y compris français, pour leur faire part de ce qu'il cherche. AVB veut en priorité un défenseur central, un attaquant et un jeune numéro six. Pour ce dernier poste, il s'agit d'un jeune à développer, pas d'un titulaire en puissance, mais qui peut entrer dans l'équipe en cas d'absence et surtout s'imposer la saison suivante. En gros, le profil d'un élément capable de remplacer Bouba Kamara dans un an, voire avant si l'OM doit le vendre. L'objectif de Bouba étant de faire une saison de plus, tout en sachant qu'il ne refusera pas un top club qui lui proposerait de doubler son salaire. Concernant le défenseur central, la piste Diogo Leite reste la plus intéressante si Porto accepte de le prêter. Enfin, pour l'attaquant, Mbaye Niang plait effectivement au Portugais, mais selon nos sources, l'OM n'a jamais parlé avec Rennes pour un transfert, et il n'y a pas vraiment de négociations avec le joueur non plus, hormis un intérêt réciproque.

Enfin, il faut préciser que Villas-Boas ne fait pas ce travail tout seul. En fait, d'après plusieurs témoignages, ses relations avec Jacques-Henri Eyraud ne sont pas si mauvaises que cela en ce moment, et les deux hommes s'entendent mieux qu'on veut bien le dire. En tout cas, ils mènent actuellement de concert les négociations de ce mercato, et JHE fait de même avec Nasser Larguet sur les dossiers de la formation. Un attelage qui est peut-être provisoire en attendant l'arrivée du futur directeur sportif, mais qui permet à l'OM de préparer sa saison sur des bases bien plus intéressantes qu'on pouvait le craindre, et c'est plutôt rassurant.