Mercato : l’OM intéresse Pape Gueye

Le milieu est convoité par plusieurs clubs de Ligue 1, et l'OM fait clairement partie de ses priorités.

Publié le 19/06/2020 à 01:00

Depuis plusieurs mois, Le Phocéen a classé un jeune milieu du Havre en tête de liste des bonnes affaires à faire en Ligue 2 pour ce mercato estival. Une bonne inspiration, semble-t-il, puisqu'il apparait clairement aujourd'hui que l'OM s'intéresse de près à Pape Gueye (21 ans), et que le club olympien aurait même commencé à discuter avec Watford, le club qui l'a fait signer libre cet hiver, mais où le joueur ne veut plus aller aujourd'hui. C'est ce qu'explique au Phocéen son entourage : "Pape n'ira pas à Watford. Le contrat a bien été signé en janvier, mais il n'a pas encore pris effet et personne ne peut le forcer. Après, Watford peut demander des indemnités de rupture, mais ils ne peuvent pas obliger Pape à jouer pour eux. Cette clause a été fixée par le club à 5 M€, mais elle est loin de la réalité d'aujourd'hui puisque la valeur des joueurs a chuté de moitié avec la crise sanitaire. Au moment de sa signature, la valeur de Pape était évaluée entre 2 et 3 M€, et aujourd'hui Transfermarkt le situe à 1.6 M€. Le club qui veut le récupérer doit donc négocier une baisse de cette clause avec Watford". Une somme entre 2 et 3 M€ semble assez réaliste.

"Pape veut jouer en Ligue 1 deux ou trois ans avant de partir à l'étranger, et l'OM est clairement dans sa short-list. Ce serait un super club pour lui"

En fait, pour refaire rapidement l'histoire, on explique dans l'entourage de Pape Gueye que son ancien agent (Bakari Sanogo) l'a floué sur les termes du contrat. Un document en anglais dont il n'a jamais obtenu de traduction avant de signer. Ce n'est qu'après cela qu'il aurait constaté que le contrat était aux antipodes de ce qu'on lui avait dit. En terme de projet financier avec un salaire de 30 000 euros brut mensuels et aucune prime à la signature. En terme sportif aussi, puisque Watford comptait le faire jouer jusqu'en décembre avant de le prêter à l'Udinese, qui fait partie du même groupe. Des modalités qui ont convaincu Pape Gueye de ne pas mettre les pieds à Watford, d'autant que de nombreux autres clubs souhaitent le faire signer dès aujourd'hui. Parmi eux, il y a évidemment l'OM. Comme Le Phocéen le révélait la semaine dernière, André Villas-Boas a pris les rênes du recrutement et a clairement défini ses priorités : un défenseur central, un attaquant et un jeune numéro 6 à développer. Pile-poil le profil de l'ancien Havrais qui, de son côté, regarde cet attrait de l'OM avec beaucoup d'intérêt, comme nous le confirme son entourage : "L'OM est un des clubs les plus intéressés par Pape, c'est clair. Il y a aussi Metz, Strasbourg, Angers, Nantes, des clubs allemands, portugais et espagnols. Arsenal nous a aussi contactés avec un salaire trois fois supérieur. Mais Pape veut jouer en Ligue 1 deux ou trois ans avant de partir à l'étranger, et l'OM est clairement dans sa short-list. Ce serait un super club pour lui".

"C'est un très bon gars, très sérieux et pas frimeur du tout. Il a tout pour s'imposer en Ligue 1"

Ce serait aussi une jolie opération pour l'OM qui récupèrerait un jeune élément déjà opérationnel. "Pape est bluffant par la maturité qu'il affiche pour son jeune âge, explique le journaliste de Paris-Normandie Benoît Donckele. C'est un milieu axial de grand gabarit, technique, qui récupère beaucoup de ballon et possède une belle vision du jeu. De plus, c'est un très bon gars, très sérieux et pas frimeur du tout. Il a tout pour s'imposer en Ligue 1". Reste à l'OM, ou au club qui va l'acquérir, à veiller à rester dans les clous pour ne pas se mettre en danger avec les règlements dans ce type d'affaire. Le risque serait une action de Watford auprès de la FIFA, car il existe des sanctions dans ce cas de figure allant jusqu'à l'interdiction de recrutement pour le club acheteur ou une suspension pour le joueur. Mais, dans le cas de ce dossier, on semble loin de ces risques-là puisque le contrat de Gueye n'a pas encore pris effet et qu'il n'a rien coûté au club. Il s'agit donc plus d'un pré-contrat dont la rupture peut être gérée à l'amiable. À l'OM de trouver les mots et surtout la bonne proposition pour faire affaire avec Watford. Le jeu en vaut peut-être la chandelle...