Mercato : l'OM doit-il foncer pour Bryan Mbeumo ?

Le jeune attaquant de Troyes affole les compteurs en Ligue 2, et l'OM n'est pas le seul sur le dossier.

Publié le 31/07/2019 à 01:00

Son nom circule avec insistance depuis quelques semaines parmi les rumeurs mercato de l'OM et d'autres clubs de L1 et à l'étranger. Et avec le but qu'il a inscrit avec Troyes lors de la première journée de L2 vendredi dernier (voir plus bas), ce n'est pas près de s'arrêter. En effet, Bryan Mbeumo (19 ans), auteur de 10 buts et 3 passes décisives la saison dernière avec l'ESTAC, fait partie de ces jeunes révélations qui affolent les recruteurs cet été. Les "pépites" sont à la mode, et à l'instar de Monaco, Lyon ou Lille ces dernières saisons, les clubs de Ligue 1 sont bien décidés à tenter le pari du "trading", histoire de réaliser des culbutes vertigineuses telles que Tanguy Ndombele ou Ferland Mendy cet été. L'OM, qui a recruté deux trentenaires jusqu'à présent (en comprenant Benedetto qui n'est pas encore officialisé) semble vouloir s'y mettre, et c'est justement vers l'attaquant de Troyes que les regards sont tournés.

Kribich : "On doit s'intéresser à ces joueurs de Ligue 2, car ils jouent, et ça fait toute la différence"

Bryan Mbeumo, qui fêtera ses 20 ans le 9 août prochain, n'est pas un inconnu pour les lecteurs du Phocéen. Depuis plusieurs mois, notre dénicheur de talents Kévin Kribich pousse pour que l'OM s'y intéresse. Du coup, il n'est pas mécontent de voir son nom cité parmi les prospects de la cellule de recrutement olympienne. "C'était ma grosse cote la saison dernière avec Alexis Claude-Maurice de Lorient, et j'aimerais vraiment que l'OM se lance sur lui. C'est un gaucher qui joue dans le couloir droit, à l'image de Thauvin, et ce serait une bonne doublure pour lui, voire un remplaçant en cas de départ. De plus, il peut aussi jouer dans l'axe en attaquant de soutien dans un 4-2-3-1, comme il l'a fait à Troyes en fin de saison. C'est un petit gabarit (1m73), mais très puissant, avec de très bons appuis et une belle technique. Je ne dis pas qu'il s'agit d'un titulaire en puissance, mais après avoir perdu des éléments comme Ocampos ou Njie, je le vois parfaitement s'intégrer dans la rotation offensive de l'OM. Évidemment, on a des jeunes comme Lihadji ou Ake, mais on doit s'intéresser à ces joueurs de Ligue 2, car ils jouent, et ça fait toute la différence".

"S'il part, ce ne sera pas pour plus de 5 ou 6 M€. Mais, à l'heure où l'on parle, il n'y a pas d'avancées sur le dossier"

Un profil alléchant, même s'il vaut déjà son prix. En effet, alors que les espoirs de Ligue 2 étaient encore très accessibles il y a un an, la braderie est terminée. Il y a deux semaines, L'Équipe affirmait que Mönchengladbach, très friand de jeunes talents français, avait proposé à Troyes 8 M€ pour Mbeumo. Depuis quelques jours, on parle également de contacts avancés avec le Stade Rennais. De quoi faire briller les yeux des dirigeants troyens, même si un proche de l'ESTAC confie au Phocéen ses doutes à ce propos : "Je ne crois pas à ces chiffres, notamment la rumeur Mönchengladbach qui a probablement été lancée par son agent. Il y a sûrement des contacts, mais loin d'être aboutis et pas dans cet ordre de prix. S'il part, ce ne sera pas pour plus de 5 ou 6 M€. Mais, à l'heure où l'on parle, il n'y a pas d'avancées sur le dossier".

Outre l'OM, Rennes et Mönchengladbach, Nice, Strasbourg, Schalke 04 et Brentford (Championship) sont aussi sur les rangs pour Mbeumo, sous contrat à Troyes jusqu'en 2022. Mais, selon plusieurs sources, le joueur aurait fait le choix de rester en France la saison prochaine. À l'OM de décider, car il sera bientôt trop tard...