OM-Villarreal, Jacques Cardoze : "Le retour au Vélodrome est une excitation pour tout le monde !"

Ce soir contre Villarreal, les joueurs de l'OM vont enfin retrouver des supporters au Vélodrome. Une idée qui enthousiasme Jacques Cardoze, directeur de la communication de l'OM, comme il l'explique au Phocéen.

Publié le 31/07/2021 à 01:00

Ce soir à 21 h, pour son dernier match amical de pré-saison, l'OM va enfin retrouver ses supporters au Stade Vélodrome contre Villarreal. Si la jauge est fixée à 30.000 personnes, l'objectif du club est de monter en puissance et même de démarrer, début septembre, sa campagne d'abonnements. Le directeur de la communication du club, Jacques Cardoze, détaille pour Le Phocéen la stratégie de l'OM à ce sujet et évoque également la joie de toute l'institution OM de retrouver ses supporters. Interview.

A quel stade Vélodrome s'attendre ce soir contre Villarreal ?
Jacques Cardoze : "Ce sera un Orange Vélodrome bien garni, et beau, j'en suis sûr ! Cette jauge de 30.000 places, nous nous la sommes fixée nous-même. On veut réussir cet examen de passage. Le Vélodrome sera très garni en Ganay et Jean-Bouin, peut-être un peu moins en virages. Cela va nous faire du bien à tous de retrouver le Vel' et les amoureux de l'OM derrière l'équipe. Pour les joueurs, c'est essentiel de ressentir l'ambiance du stade, les chants et les réactions des supporters au gré de ce qu'il peut se passer sur le terrain."

C'est une réelle attente des joueurs, notamment des nouvelles recrues ?
J.C. : "On est enchantés de ce retour du public dans notre stade. Très heureux, très excités car oui, on le sent bien, pour les joueurs tout ça est absolument essentiel. Après le match à Fos-sur-Mer, on en a parlé dans le vestiaire. Ils avaient la banane, le sourire, et me disaient à quel point cela leur avait fait du bien d'entendre à nouveau des chants. Ils se sentaient poussés par notre 12 e homme. On sait bien que sur l'ensemble de la saison, c'est une aide considérable."

Cette rencontre, même amicale, sera très suivie.
J.C. : "On sait que la France du foot va regarder OM-Villarreal. On a encore battu des records d'audience contre St Etienne à Gueugnon mais aussi dans le stade, avec 8.000 personnes. Il n'y a pas d'autre club qui fait autant en ce moment. On a été parmi les premiers à prendre en compte le pass sanitaire à Fos contre le Servette, on atteint 8.000 à Gueugnon et ce soir, nous allons encore être les premiers avec 30.000 personnes qui vont remplir notre maison ! Alors oui, il y a une excitation pour tout le monde ! Cet examen de passage est important pour nous, pour nous rassurer par rapport au nouveau procédé avec le pass sanitaire, mais aussi psychologiquement pour tous les amoureux du foot en France pour se rendre compte que l'on peut démarrer la saison avec ce virus mais aussi avec du monde dans les stades et que cela peut très bien se passer."

Quelle est la stratégie du club pour un retour progressif des supporters au Vel' ?
J.C. :
"On veut franchir un nouveau cap après Parsemain et Gueugnon. Il va y avoir Villarreal puis, on pourra continuer cette montée en puissance avec une jauge de 50.000 contre Bordeaux et j'espère la totalité du stade ouvert contre St Etienne. L'idée, si tout se passe bien, est de démarrer ensuite la campagne d'abonnements. Donc, on a une stratégie claire, mais elle dépend aussi de comment vont se dérouler ces différents événements. A chacun d'être responsable, d'arriver tôt au stade, d'être porteur du pass sanitaire et masqué. On reste en même temps dépendants de l'évolution de l'épidémie. On joue la prudence mais on reste sereins. On a tous besoin de cette ambiance du Vélodrome, de retrouver ce foot-là et ce lien entre les supporters et les joueurs."

A titre personnel, à présent que tu es au coeur du club, tu es plus impatient d'assister à OM-Villarreal ou OM-St Etienne ?
J.C. : "Evidemment que je déguste l'idée de me dire que nous aurons un stade plein contre St Etienne avec ses virages, car ce sera un bonheur total. Mais, je sais aussi qu'il faut être patient. Je me réjouis chaque jour de travailler pour notre club et on doit apprendre, quand on appartient à la direction, à faire face à chaque défi, petit ou grand. On y va pas à pas. Cela commence ce soir avec une première jauge, et cela montera en puissance. Cela nous permettra de vivre une belle saison tous ensemble."