N2, Abardonado : "garder cet état d'esprit pour aller chercher le maintien"

N2, Abardonado : "garder cet état d'esprit pour aller chercher le maintien"

Le Phoceen TV

N2 : la réaction de Pancho Abardonado après OM-Rumilly (0-0)

Publié le 28/02/2021 à 12:20

Après le match nul de la réserve de l'OM contre Rumilly (0-0), Le Phocéen a interviewé leur coach Pancho Abardonado.

Pancho, que retenir de ce match nul ?

Pancho Abardonado : "Un point est toujours un point et ce que l'on va noter encore une fois, ce sont les attitudes qui sont très bonnes dans le comportement à la perte de balle. Les garçons ont tout tenté pour aller chercher cette victoire. Il nous a manqué un peu de maîtrise dans les 30 derniers mètres pour pouvoir un peu plus les inquiéter. On a une occasion franche avec Bamba Dieng, il aurait pu la mettre mais il m'a dit qu'il y a eu un rebond avant et qu'elle était compliquée à mettre au fond. Mais ce que je veux retenir ce soir, c'est l'état d'esprit de l'équipe. Les connaissant par coeur, je vois qu'ils ont tout donné, même ceux qui sont rentrés. Il faut que l'on garde cet état d'esprit pour aller chercher le maintien, avec ces garçons-là, on peut le faire."

Comment envisages-tu la suite ?

P.A. : "Il faut garder confiance. Mais un point à domicile, ce n'est pas assez. Il faut trois points à domicile et un à l'extérieur. Donc on ira chercher les prochains points à Grasse lors du prochain match. Mais avec des bases comme ça, on pourra bousculer pas mal d'équipes en espérant qu'on gardera cet état d'esprit jusqu'au bout. Mais je suis certain, avec la qualité de nos garçons, que l'on va réussir."

Comment se prépare-t-on après 4 mois sans compétition ?

P.A. : "C'est délicat, mais nous n'avons pas arrêté de s'entrainer. On s'entrainait tous les jours et chaque samedi, nous avions des oppositions internes pour garder le rythme. Mais les oppositions ne sont pas des matchs. On a réussi à avoir des matchs amicaux contre des très bons centres de formation, on a pu se jauger tout en gardant le même état d'esprit que ce soir."

Sur un plan plus personnel, comment vis-tu la situation du club ?

P.A. : "Moi, je suis à la disposition du club et surtout de mon directeur, Nasser Larguet. Quand il est monté chez les pros, il m'a dit que je devais récupérer la National 2. Je prends l'équipe avec grand plaisir et j'essaie de faire le job au maximum. Une fois que chacun reprendra ses postes, je reprendrais le mien chez les U19. C'est mon club, c'est ma 16e année au club. Je pars du centre de formation jusqu'à devenir pro. Pour moi, c'est tout à fait normal de répondre présent quand notre directeur ou notre président nous le demande."

Tu as déjà connu des situations similaires à l'OM ?

P.A. : "J'ai déjà connu trois entraineurs la même année. Malheureusement, ça arrive dans des clubs, dont l'Olympique de Marseille. Mais il faut qu'on soit parés à tout."