OM : simple passage à vide ou vrai problème de fond ?

Alors que l'OM et Jorge Sampaoli essuient les critiques, pensez-vous que le club traverse un simple coup de mou ou a un vrai problème de fond ? A la fin de l'article, donnez votre avis.

Publié le 30/11/2021 à 01:00

Evidemment, le non-match à Galatasaray et l'élimination de l'OM en Ligue Europa couplé à la toute petite victoire des Olympiens dimanche contre Troyes (1-0) a de quoi installer le doute dans la tête de bien des supporters. Mais, à bien y regarder, les Marseillais sont dans une très bonne situation en championnat et si l'on excepte la défaite en Turquie, chaque match européen des olympiens fut intéressant à suivre. Alors, le pessimisme a-t-il vraiment raison de s'installer ?

L'OM made in Sampaoli a-t-il séduit trop vite ?

Peut-être, tout simplement, que l'OM made in Jorge Sampaoli a commencé trop fort. Du football champagne en ouverture du championnat contre Montpellier (2-3) en passant par une belle victoire face aux Verts à l'Orange Vélodrome (3-1), sans compter sur ce match splendide réalisé contre Monaco en Principauté (victoire 0-2), l'OM a affiché de belles promesses durant les deux premiers mois de la compétition. Des promesses qui semblaient également tenues en League Europa face au Lokomotiv : malgré le nul (1-1), les Olympiens ont marché sur leur adversaire et les matchs contre la Lazio (aller et retour) ou contre Galasaray (0-0 à Marseille) ressemblaient aussi à de jolies parties. Contre le PSG (0-0), l'OM a encore tenu la dragée haute à son adversaire, au point qu'on reproche même aux Olympiens de ne pas avoir osé taper là où ça fait mal en fin de match.

Quelle équipe au monde est-elle réellement capable de ne jamais décevoir ?

Mais petit à petit sont aussi apparus des matchs bien moins palpitants. On pense notamment au nul à Angers (0-0), un match durant lequel Sampaoli a choisi de faire tourner, peut-être un peu trop. On pense à la défaite à Lille (0-2) où l'OM n'a pas existé. A Clermont (victoire 0-1), ce fut tout juste acceptable et contre Metz avant la dernière trêve internationale (0-0), le manque de volonté des Olympiens a pu laisser sans voix. Un sentiment partagé en ce qui concerne la défaite à Galatasaray (4-2) ou encore la courte victoire contre Troyes, où on a parfois vu une équipe qui bafouillait son football. On est donc d'accord : l'OM a prouvé de quoi il était capable et son coach avec mais, à plusieurs reprises dont face à Troyes malgré la victoire ou même contre Bordeaux en début de saison (2-2), son équipe a également affiché des trous d'air qui dérangent. Que ce soit un problème d'hommes ou de tactique, devons-nous accepter ces soubresauts inhérents à la majorité des équipes de foot, qui connaissent forcément des passages à vide ou, s'agit-il d'un problème plus profond ? Vous n'avez pas deux heures, mais une consultation afin de donner votre sentiment...