OM : qui Villas-Boas doit-il aligner en priorité contre City ?

Le coach marseillais sera-t-il tenté de faire tourner afin de préserver ses titulaires pour Monaco samedi ?

Publié le 08/12/2020 à 01:00

Mercredi, l'OM continue de se frotter au très haut niveau avec son déplacement à Manchester City (21 heures). Une grosse affiche toutefois à relativiser, car les Citizens sont déjà assurés de terminer premiers, alors que l'OM est déjà sorti de la C1 et voit la possibilité d'un repêchage en C3 d'un oeil assez éloigné. Du coup, sachant que le match le plus important de la semaine se jouera samedi au Vélodrome avec OM-Monaco (14e journée de Ligue 1), André Villas-Boas sera-t-il tenté d'aligner une équipe "mixte" à l'Etihad Stadium ? On ne peut pas l'écarter, mais on ne peut pas écarter non plus le fait que le Portugais ne dispose pas d'un effectif à rallonge, au contraire de son adversaire Pep Guardiola. De plus, prendre le risque de rentrer d'Angleterre avec une valise ne serait pas vraiment une bonne idée. De quoi prendre le temps d'étudier les possibilités qui s'offrent au coach olympien.

"Je ferais clairement l'équipe que je considère la plus compétitive à l'instant T. C'est quand même la C1, c'est Manchester City, un gros match pour continuer à apprendre et à progresser"

Le premier constat est que l'OM joue un match de Champions League, et qu'il n'est pas franchement dans la position de le prendre à la légère compte tenu de son parcours raté. C'est ce que considère l'ancien milieu marseillais Éric Roy, ancien directeur sportif de Watford aujourd'hui consultant Premier League pour RMC Sport. Pour lui, ne pas aligner la meilleure équipe ne serait pas une bonne idée : "Déjà, il faut se demander quelle est l'équipe-type, dans le sens ou quelques éléments comme Cuisance, Gueye, Balerdi ou Germain peuvent très bien en faire partie à mes yeux. Mais, face à City, je ferais clairement l'équipe que je considère la plus compétitive à l'instant T. C'est quand même la Champions League, c'est Manchester City, un gros match pour continuer à apprendre et à progresser. Ce sont des matches qui ne peuvent que servir pour la suite, quel que soit celui qui arrive trois jours après".

"Il y a une nouvelle donne dans le football avec la possibilité de procéder à cinq changements. On peut presque donner une mi-temps à une moitié d'équipe aujourd'hui"

Une position assez évidente compte tenu du standing de l'adversaire, même si elle n'empêche pas Villas-Boas de procéder à quelques retouches avec des joueurs que l'on pourrait qualifier de titulaires-bis. "S'il y a une rotation à faire, je ferais jouer un élément comme Pape Gueye, qui est très proche de ses concurrents et qui peut beaucoup apprendre sur un match comme ça, confirme Éric Roy. Il y a aussi le jeune Balerdi qui est dans le même cas. Et puis, des joueurs comme Strootman et Germain ont aussi leur mot à dire, car ils ont le niveau, qu'on le veuille ou non. C'est pour cela que je ne parle pas d'équipe bis et que je considère que Villas-Boas doit aligner sa meilleure équipe. Il y a un match samedi face à Monaco, et alors ? Ce match à City est une bonne occasion de le préparer, sachant qu'il y a une nouvelle donne dans le football avec la possibilité de procéder à cinq changements. On peut presque donner une mi-temps à une moitié d'équipe aujourd'hui, c'est pour ça que je ne vois pas l'intérêt de faire tourner, surtout dans un tel match".