L1 : vraiment une grosse opération pour l'OM ?

L'OM a réussi un joli coup en s'imposant à Nîmes, mais il n'est pas seul dans ce cas-là.

Publié le 07/12/2020 à 12:00

Vendredi soir, l'OM s'est imposé à Nîmes (0-2), poursuivant ainsi sa belle série et confortant sa place parmi les cadors de ce premier tiers de championnat (13e journée). Le coup parfait, puisqu'en jouant le vendredi, les Olympiens mettaient la pression sur leurs concurrents qui s'affrontaient ce week-end, avec notamment des confrontations directes. C'était le cas avec Montpellier-PSG (1-3) et Lille-Monaco (2-1), alors que Rennes continuait de plonger face à Lens (0-2) et que Lyon confirmait son renouveau en allant s'imposer à Metz (1-3). Ce lundi, on constate donc que les joueurs de Villas-Boas repassent devant Montpellier et Monaco d'un point, et commencent à larguer sérieusement des Rennais qui accusent désormais cinq points de retard. Le tout avec deux matches en retard, évidemment, ce qui a tout d'une excellente opération.

Cette édition 2020-2021 ne ressemble à aucune autre et aucune surprise n'est à écarter. C'est vrai, mais c'est aussi le cas pour les autres

Une période faste qui confirme le refrain "C'est l'année ou jamais", désormais en boucle chez tous les observateurs. D'ailleurs, André Villas-Boas lui-même ne renie pas ce constat, comme il le déclarait vendredi avec prudence, mais sans ambiguïté non plus : "C'est trop tôt pour parler de titre. Maintenant on va jouer des adversaires directs pour la qualification en Ligue des Champions, ce sont des matchs très importants. Ce que l'on veut, c'est être près du top quand arriveront mars, avril et mai. À ce moment-là je donnerai un avis, si c'est possible ou non". Le coach olympien se donne ainsi du temps, mais il est bien conscient que cette édition 2020-2021 ne ressemble à aucune autre et qu'aucune surprise n'est à écarter. C'est vrai, mais c'est aussi le cas pour les autres, d'autant qu'ils semblent aussi bien armés, voir mieux pour certains.

Dans le bal de ces prétendants à "l'année ou jamais", l'OM se pose là avec ses deux matches de retard, mais la concurrence est là et elle est loin d'être larguée

Il y a évidemment le PSG qui conserve une énorme avance chez les bookmakers en dépit d'un début de saison totalement décousu. Mais sa victoire à Manchester United et son potentiel offensif retrouvé semblent avoir relancé la machine. Il est donc plus prudent de se pencher sur les poursuivants, et l'on s'aperçoit que l'OM n'est pas le seul à avoir réalisé une bonne opération ce weekend. Mis sous pression par cette victoire de l'OM, Lille et Monaco jouaient très gros ce dimanche. À ce petit jeu, c'est l'équipe de Christophe Galtier qui est sortie gagnante. Pas vraiment surprenant quand on voit la tenue de cet effectif depuis le début de la saison avec l'épatant Yazici et la montée en puissance des recrues offensives que sont Yilmaz et David. Mais on ne peut pas dire que Monaco fasse figure de grand perdant, car l'équipe de Niko Kovac reste à un point de l'OM. Un OM qu'elle affrontera samedi au Vélodrome dans une affiche qui vaudra son pesant de cacahuètes. Même chose pour des Lyonnais qui continuent de dérouler avec cette victoire à Metz, poussés eux aussi par la réussite de leurs attaquants et un milieu de terrain riche en qualité et en quantité. Pour conclure, dans le bal de ces prétendants à "l'année ou jamais", l'OM se pose là avec ses deux matches de retard, mais la concurrence est là et elle est loin d'être larguée.