OM : pourquoi c'est loin d'être terminé pour Luis Henrique

Si Luis Henrique n'est pas décisif depuis le début du championnat, le retour d'Arkadiusz Milik pourrait bien changer la donne. Voici pourquoi.

Publié le 11/10/2021 à 01:00

Quand on jette un coup d'oeil aux statistiques offensives individuelles des joueurs olympiens, on retrouve sans surprise du Dimitri Payet, du Cengiz Under ou encore du Bamba Dieng, la surprise du côté de l'OM cette saison. Mais l'autre surprise, moins drôle cette fois, c'est l'absence totale de geste décisif de la part de Luis Henrique, un garçon dont on attendait bien plus pour sa deuxième année à Marseille. Mais la saison est loin d'être terminée...

Une préparation dans la peau d'un titulaire, et puis...

Cette intuition se vérifiait d'ailleurs au coeur de l'été et des matchs amicaux dirigés par Jorge Sampaoli. Après une belle deuxième partie de saison pour le très jeune joueur de 19 ans (19 matchs en Ligue 1 la saison passée pour 5 passes décisives, le tout en 666 minutes de jeu), voir le Brésilien titulaire durant la préparation ne choquait personne, bien au contraire. La vraie surprise par contre, ce sera cette première journée à Montpellier où Konrad de la Fuente lui est préféré, un choix gagnant de la part du coach argentin, l'ancien du Barça ayant cassé des paires de reins sur la pelouse de La Mosson ce soir-là. Mais peut-être, aussi, le début des doutes pour Luis Henrique.

Le retour de Milik implique le retour des ailiers !

Parce que depuis, l'ancien de Botafogo court clairement après ses certitudes. Reconnu pour sa qualité de centre l'an dernier, Henrique ne montre plus son savoir-faire en la matière cette saison. A la finition non plus, le compte n'y est pas, en témoigne ce duel totalement manqué face à Bernardoni à Angers alors que l'Olympien a tout le temps de se jouer du portier adverse (voir le débat du Talk du Phocéen à ce sujet en vidéo). De quoi enterrer l'ailier, d'autant que Bamba Dieng est à présent capable, lui aussi, de jouer sur l'aile gauche ? Pas si vite. D'abord, parce que le Brésilien n'a que 19 ans et que les conclusions hâtives, pour des joueurs de cet âge, n'ont pas lieu d'être. Ensuite, parce que le nouveau cycle qui s'ouvre avec le retour de Milik pourrait bien laisser plus de place aux ailiers et centreurs que sont Henrique et De la Fuente. Là où Sampaoli cherchait de la profondeur avec Dieng pour accompagner son faux-neuf, le retour du Polonais va sans doute rimer avec retour des ailiers. Et vu le nombre de matchs qui attendent l'OM rien que d'ici la trêve de janvier, Luis Henrique aura tout le luxe d'inverser la tendance. C'est tout le mal qu'on lui souhaite.