OM : "Marseille est en avance sur Lyon"

Retour avec un spécialiste sur le match nul des Olympiens à Benfica (1-1) avec les progrès, les carences et les dernières retouches à faire sur le onze de Sampaoli.

Publié le 27/07/2021 à 01:00

Dimanche soir, l'OM jouait à Benfica (1-1) son cinquième match de préparation. Un match nul un peu à l'image du précédent à Braga (1-1), difficile à analyser compte tenu des écarts de niveau entre les différentes séquences de la rencontre et des états de forme de chacun. Mais, lors de ce deuxième match au Portugal, on note tout même de que les hommes de Sampaoli nous ont épargné le flottement général de la première période de Braga. Du mieux collectivement, même si la défense nous a rappelé qu'elle était encore loin d'être au point sur l'ouverture du score des Portugais. Encore une fois l'occasion de nous rappeler que des éléments comme Alvaro ou Balerdi vont devoir redoubler d'efforts face à une concurrence inédite dans l'axe. Même chose au milieu pour Gerson qui doit monter d'un cran dans son adaptation, ou avec un Ünder devant se débarrasser de touches de balles superflues. Pour le reste, le puzzle est prometteur. À Sampoli de le mettre place d'ici quinze jours.

"Je suis agréablement surpris par la fraîcheur et la vivacité des joueurs. Notamment Dimitri Payet que j'ai trouvé très bon"

Dans cette longue montée en puissance, la préparation olympienne présente l'avantage de s'effectuer en présence de la grande majorité des recrues, ce qui est assez inédit. Un vrai plus pour Sampaoli qui, de plus, travaille avec des joueurs qu'il a choisis. C'est d'ailleurs ce qui nous pousse à l'optimisme, tout comme l'envie affichée par un groupe où la concurrence pousse de tous les côtés : "Il est difficile de se faire une idée pour la suite avec les matches amicaux, analyse pour Le Phocéen l'ancien coach de Guingamp, Sochaux et Grenoble Mecha Bazdarevic. Mais ma première impression, c'est que l'équipe me parait assez fraîche physiquement et mentalement. C'est intéressant dans le jeu, même s'il manque naturellement les automatismes entre les joueurs pour arriver à ce jeu offensif de possession que souhaite Sampaoli. Il va falloir encore du temps pour y parvenir, mais encore une fois, je suis agréablement surpris par la fraîcheur et la vivacité des joueurs. Notamment Dimitri Payet que j'ai trouvé très bon, appliqué et affuté. S'ils arrivent tous à jouer ensemble, ça peut être très intéressant parce que ce sont tous de très bons joueurs".

"Il ne manque plus qu'un joueur de très haut niveau, un joueur au-dessus du lot, et là, ça peut faire très mal"

Un constat encourageant à l'approche d'une saison charnière, celle qui doit propulser le club dans le haut du tableau de manière durable face à une concurrence qui a pris de l'avance la saison dernière. Dans cette course à l'armement, l'OM semble être en train de rattraper son retard, au moins sur le papier. "J'ai regardé les matches de Lyon aussi, et à ce stade, je suis plus optimiste pour Marseille, ils sont en avance, surtout s'ils récupèrent Pol Lirola, confirme l'ancien sélectionneur de la Bosnie. Je les trouve même plus prometteurs que les autres concurrents au podium en dehors du PSG. Pour moi, il ne manque plus qu'un joueur de très haut niveau, un joueur au-dessus du lot, et là, ça peut faire très mal. Cela peut être Milik, bien sûr, qui est un vrai footballeur. Le top serait de retrouver le vrai Milik, celui que l'on a vu avant même d'aller au Napoli. Avec ça, on va voir exactement ce que veut mettre en place Sampaoli. On l'a vu en deuxième partie de saison dernière, mais j'ai surtout envie de le voir sur une saison pleine avec cette équipe qu'il a choisie et qu'il est en train de préparer. Je suis très intéressé par cette idée de vouloir attaquer en permanence, quelle que soit l'équipe qui est en face". Cet enthousiasme pour l'expérience Sampaoli, nous sommes nombreux à le partager. Les joueurs semblent aussi sur la même longueur d'onde, même s'il y aura forcément des déçus lors de la première feuille de match face à Montpellier le 8 août. Ils ont encore deux rencontres face à Saint-Etienne et Villarreal pour se faire une place, et on a hâte de voir ça.