OM : faut-il regretter le départ de Benedetto ?

Dario Benedetto est officiellement prêté à Elche pour une saison. Faut-il regretter son départ ? A la fin de l'article, donnez votre avis.

Publié le 19/08/2021 à 15:00

L'attaquant argentin de l'OM Dario Benedetto est donc prêté à Elche, en Liga, depuis ce midi. Après deux ans sous les couleurs olympiennes pour 71 matchs, 17 buts et 5 passes décisives, faut-il regretter son départ ?

C'est lui qui lance la belle première saison d'André Villas-Boas

Quand André Villas-Boas prend possession du banc olympien il y a deux ans, il réclame un buteur. Mario Balotelli n'a pas prolongé l'aventure, Valère Germain est Valère Germain et Kostas Mitroglou n'entre pas dans les plans du portugais. Fan des championnats argentins, mexicains et brésiliens, AVB suit les performances de Dario Benedetto depuis de longues années. Aussi, une fois le nom donné, Andoni Zubizarreta fera le nécessaire et l'Argentin deviendra olympien. Après un premier but à Nice, un autre dans un Vélodrome en fusion contre les Verts ou encore un doublé à Monaco, il s'impose comme un attaquant tonique, précis, doué dans ses remises et assez remuant pour inquiéter ses adversaires. Ces premiers buts lanceront la saison des hommes d'André Villas-Boas et il s'agit de ne pas l'oublier, tout comme sa réalisation importante à Lille dans la course à la Ligue des Champions.

La grinta s'étiole et Benedetto erre comme un fantôme sur les terrains

Mais, lors de la deuxième saison, les semaines passent et la grinta observée chez l'ancien de Boca s'étiole peu à peu, laissant apparaitre quelques doutes nés de l'année précédente. Privé de ballons dans les derniers mètres, l'Argentin bafouille son football au fil des semaines qui avancent, enflammant ainsi les débats entre les "pros" et les "antis" Dario. Malgré une victoire à Paris (0-1) où Dario se voit injustement refuser son but, l'effectif entier perd de sa superbe et Benedetto plongera purement et simplement, au point que l'on envisage un retour de Germain à la pointe de l'attaque. Ce dernier basculera plutôt dans le couloir droit mais cela ne changera rien : l'Argentin n'y est plus et ressemble de plus en plus à un fantôme sur le terrain. L'arrivée de Milik à l'hiver n'enjolivera pas sa situation, la différence étant criante en terme d'efficacité. Déçu de lui, déçu de ne pas être vu comme un titulaire lors des deux dernières journées de Ligue 1 avec Sampaoli, Dario se résout donc à quitter le club. Au final, y a-t-il de quoi regretter son départ ? A vous de donner votre avis...