Lyon-OM : les lyonnais contestent leur huis clos conservatoire

Jean-Michel Aulas et Lyon n'acceptent pas le huis clos qui leur est infligé à titre conservatoire.

Publié le 30/11/2021 à 16:39

A la suite des incidents ayant émaillé lors de la (courte) rencontre entre Lyon et l'OM, la commission de discipline de la LFP avait décidé d'infliger un huis clos du Groupama Stadium, avant de rendre l'intégralité de son verdict le 8 décembre prochain.

A lire sur le même sujet : Lyon-OM, des incidents jusqu'à quand ?

Ce mardi, l'Equipe révèle que le club de Jean Michel Aulas compte contester ce huis clos censé s'appliquer demain lors du match entre Lyon et Reims. Lyon exercera en effet un recours cet après-midi lors d'une audience de conciliation devant le Comité national olympique et sportif français (CNOSF).

Ce matin, Aulas expliquait déjà, toujours dans le quotidien sportif qui lui a offert une tribune de deux pages, son intention de contre-attaquer : "On est dans un cas fondamentalement différent des autres événements depuis le début de la saison. Cela n'a rien à voir avec les bagarres et envahissements de terrain. On a intercepté le fautif parce qu'on avait 400 caméras, 800 stadiers. On fait donc ce qu'il faut. Je ne veux pas payer pour les autres. Si on me permet de rejouer ce match à Lyon, je suis prêt à assumer un sursis en nombre de points et à démontrer qu'il n'y aura aucun incident de ce genre"

En vidéo, retrouvez également les propos du président lyonnais tentant de convaincre l'auditoire que tout avait été fait pour éviter des incidents dans son stade.