Lyon-OM : des incidents jusqu'à quand ?

Ce dimanche, Lyon-OM aura été le théâtre de nouveaux incidents inacceptables. Jusqu'à quand devra-t-on supporter ça ?

Publié le 22/11/2021 à 16:00

Hier soir au Groupama Stadium, le match entre Lyon et l'OM n'est pas allé bien loin. La faute à un nouveau jet de bouteille envers Dimitri Payet, le meneur de jeu olympien. Jusqu'à quand, au juste, les passionnés de football devront-ils supporter ça ?

De Marseille à Lens en passant par Paris, les incidents touchent tout le monde

Si l'heure sera bientôt aux sanctions, la parodie de football à laquelle nous avons assisté hier soir soulève des questions plus profondes sur la violence dans les stades français constatée notamment cette saison. Il y a eu Montpellier avec une bouteille, déjà, lancée sur la lèvre de Valentin Rongier. Il y a eu Nice, avec les incidents que l'on connait, ou encore Angers et Galatasaray, dans des mesures et un contexte autre. Contre le PSG aussi, les mauvais côtés de certains supporters se sont exprimés. Chez nos "voisins", on constate aussi des incidents, de St Etienne à Lens en passant par Paris, qui a mis le feu à son propre stade ce week-end. A quand des décisions fermes qui permettront de conserver le côté populaire du foot et des tribunes tout en les débarrassant de gestes inacceptables ?

Aux premiers concernés de prendre leurs responsabilités

Si le foot est aussi apprécié pour ses ambiances brûlantes, il est l'heure de ne plus confondre chambrage et pression avec la violence. Aussi, des jets de projectiles sur des joueurs de foot ne sauraient plus être tolérés encore longtemps. Comment résoudre le problème ? Si la situation est liée à celle d'une société de plus en plus violente, des solutions sont sans doute à imaginer. Des filets séparant les tribunes du terrain ? Des interpellations durant les matchs grâce aux systèmes vidéo installés dans les stades ? Des amendes, des interdictions de stade pour les fautifs ? Des fouilles plus poussées aux abords des enceintes et des contrôles plus pointilleux à leurs portes ? Si le risque est toujours de tomber dans le sécuritaire à tout-va, il est des situations où la fermeté est urgente. Et vu que l'on préfère parler de ballon rond et de sport en général, il appartient aux organismes concernés de prendre leurs responsabilités, de la Ligue aux préfectures en passant par les clubs de foot... On ne demande que ça pour vivre notre passion avec exubérance certes, mais respect de l'esprit sportif surtout.