Lyon-OM : le lanceur de bouteille connait sa peine définitive (Maj)

Le lanceur de la bouteille qui a touché Dimitri Payet en plein visage s'est exprimé au tribunal et connait désormais sa peine.

Publié le 23/11/2021 à 18:09

18h00 : Six mois de prison avec sursis. C'est la peine qui a été prononcée par le tribunal correctionnel à l'encontre du supporter lyonnais auteur du lancer de bouteille sur Dimitri Payet.

Sa peine est assortie d'une mise à l'épreuve et d'une interdiction d'accès au stade pendant cinq ans. Le supporter devra par ailleurs verser un euro symbolique à Payet, un euro à l'OM et un euro à la LFP au titre des préjudices causés.


16h32 : Le procureur vient de requérir six mois de prison ferme contre le lanceur de la bouteille, ainsi que cinq ans d'interdiction de stade à l'encontre de l'homme coupable du lancer de bouteille sur Dimitri Payet.


15h30 : Ce mardi, se tient actuellement l'audience de l'homme de 32 ans coupable d'avoir lancé une bouteille d'eau sur Dimitri Payet dimanche soir lors de Lyon-OM, l'atteignant au visage.

D'après France 3 Auvergne Rhône-Alpes, l'homme affirme ne pas avoir voulu atteindre le joueur marseillais, il dit avoir agi "dans l'euphorie du moment" et "être désolé pour tout ça". Il a aussi expliqué d'après RMC Sport avoir "jeté l’objet dans la direction sans vouloir le toucher mais pour lui mettre la pression. C’est une connerie. Je veux m’excuser auprès de Payet, de l’OL. Cela fait 20 ans que je vais voir des matchs. Je ne sais pas ce qui s’est passé dans ma tête. Je ne voulais pas viser Dimitri Payet. Je visais autour de lui, je ne voulais pas le toucher."

Une version qui ne semble pas convaincre grand monde. L'avocat de Dimitri Payet aurait déclaré, toujours selon nos confrères sur place : "C'est un geste dramatique. J'espère que vous allez réfléchir à votre acte, vous avez visé un individu gratuitement. Le préjudice moral de Dimitri Payet existe. Il a désormais une crainte. C'est scandaleux".

En attendant de connaître la décision du tribunal, l'OM, comme Dimitri Payet, réclament un euro symbolique au prévenu. La sanction finale sera probablement plus lourde et devrait bientôt être connue.