Lazio-OM : "la Lazio est l'une des cinq meilleures équipes de la compétition"

Focus sur la Lazio de Rome, prochain adversaire de l'Olympique de Marseille en Europa League ce jeudi.

Publié le 19/10/2021 à 15:00

Jeudi (18h45, RMC Sport 1), l'Olympique de Marseille se déplace à Rome pour y affronter la Lazio, dans le cadre de la troisième journée de la phase de poules de l'Europa League. Un adversaire considéré comme le favori du groupe E, même si c'est Galatasaray qui occupe la première place avec 4 points (la Lazio en compte 3 et l'OM 2). Preuve de la qualité des Italiens, leur victoire de prestige samedi dernier en Serie A face à l'Inter Milan (3-1). De quoi se pencher en détail sur l'effectif de Maurizio Sarri avec le spécialiste du championnat italien Mirko Ioime. Focus :

À quoi ressemble la Lazio avant d'affronter l'OM jeudi ?

Mirko Ioime : "C'est une équipe un peu compliquée à déchiffrer, car ils ont joué le contre pendant des années avec Inzaghi, avant d'opter pour un jeu de possession depuis l'arrivée de Sarri. Sauf que ce dernier avait à Naples une équipe plus jeune et meilleure techniquement. Du coup, ils ont réalisé leurs meilleurs matches cette saison face à la Roma et samedi face à l'Inter en évoluant en contre. Ils n'ont pas trop le choix car leur défense est assez lente, et si Sampaoli aligne des flèches comme Dieng ou Ünder, ça pourrait être intéressant. En revanche, ils possèdent un milieu de terrain de grande qualité, au-dessus de l'OM selon moi, avec des éléments comme Milinkovic-Savic, Lucas Leiva et surtout Luis Alberto. Même chose devant avec Immobile et Felipe Anderson. En fait, ils ont 12 ou 13 très bons joueurs, mais un banc assez peu fourni, moins bon que celui de l'OM".

En gros, on peut dire qu'il s'agit du onze le plus performant sur le papier dans ce groupe E ?

MI : "Oui, c'est une équipe très expérimentée, à l'opposé de l'OM. Reste à savoir s'ils vont jouer la compétition à fond, surtout avec Sarri qui n'en est pas fan. Je pense que ce sera le cas jeudi, car ils auront cinq jours de récupération et Sarri devrait aligner son équipe type, même s'il devrait faire entrer son deuxième gardien à la place de Reina (Thomas Strakosha). En tout cas, ce sera une ambiance bizarre, car un match de C3 à 18h45 en milieu de semaine ne devrait pas attirer plus de 10 000 spectateurs. Mais pour en revenir à la question, sur le papier, c'est clairement l'une des cinq meilleures équipes de la compétition, avant l'arrivée des repêchés de la Champions League. La vraie question reste de savoir s'ils la joueront à fond".

En tout cas, ils restent sur une superbe performance samedi dernier en battant l'Inter 3-1...

MI : "Oui, même si c'était un match assez bizarre, avec un penalty rapidement encaissé, un autre pour l'égalisation, et celui du 2-1 qui est contestable. Contre la Roma, ils avaient clairement joué en contre, là, ils ont alterné avec de la possession. Au Vélodrome, je suis curieux de voir ce que va faire Sarri avec la lenteur de ses défenseurs face à la vitesse des Marseillais. Il y aura aussi les retrouvailles entre Milik et Sarri qui seront intéressantes".

Les joueurs les plus dangereux à surveiller pour l'OM ?

MI : "Clairement, le joueur-clé, c'est Felipe Anderson qui évolue à droite. Il est monstrueux depuis le début de la saison et la défense de l'OM a intérêt à faire preuve de moins de largesses que face à Lorient. Toujours devant, Immobile reste un buteur toujours aussi performant. Au milieu, le trio cité plus haut est clairement au-dessus, et derrière, c'est expérimenté mais lent, même si Acerbi fera son retour dans l'axe".

Une idée du onze de Sarri jeudi ?

MI : "Oui, ce sera un 4-3-3 avec Strakosha - Lazzari, Acerbi, Luiz Felipe, Hysaj - Luis Alberto, Leiva, Milinkovic-Savic - Felipe Anderson, Immobile, Zaccagni".