Khaoui, le parfait sparring-partner pour l'OM

Double buteur avec la Tunisie, Saîf-Eddine Khaoui mérite une chance avec l'OM.

Publié le 16/11/2019 à 14:00
Khaoui, le parfait sparring-partner pour l'OM

Il est à l'OM des flops dont on aimerait qu'ils se réveillent, comme Nemanja Radonjic, et d'autres dont on n'attend pas grand-chose et qui, pourtant, mériteraient peut-être un peu plus de considération. Dans cette catégorie, on peut classer Saîf-Eddine Khaoui. Pourquoi ? Déjà, parce que l'international tunisien n'est pas un flop. Arrivé de Tours à l'OM en juillet 2016 dans une quasi-indifférence, il n'a pas fait mal aux finances du club avec son transfert estimé entre 500 000 et 1 M€. Encore en apprentissage à 21 ans, il a ensuite été prêté à Troyes (5 buts, 2 passes) puis à Caen (6 buts, 2 passes), où il a démontré de vraies qualités en s'affirmant comme un titulaire en Ligue 1. De retour à l'OM en début de saison, il reste évidemment un joueur de complément au vu de son temps de jeu (5 matches en L1, 62 minutes de jeu), mais quelque chose nous dit que sa situation pourrait évoluer.

En effet, la parenthèse de la trêve internationale est tombée à pic pour nous rappeler que l'OM compte dans son effectif un joueur de qualité. Hier vendredi, Saîf-Eddine Khaoui s'est offert un doublé avec la Tunisie, où il était titulaire face à la Libye (4-1) en éliminatoires de la CAN 2021. Un fait d'armes à prendre en compte à ce niveau de compétition et qui, souhaitons-le, pourrait le pousser à jouer des coudes en rentrant à Marseille pour améliorer sa condition. "Je fais partie de ceux qui souhaiteraient le voir plus souvent, explique le consultant du Phocéen Jacques Bayle, ancien adjoint de Rolland Courbis. Pour moi, il a le niveau technique d'un Ryad Boudebouz, par exemple. C'est un vrai gaucher talentueux qui peut changer le cours d'un match par un dribble ou une passe. Le seul problème, c'est dans sa tête. Il manque de confiance, comme me l'expliquait Rolland (Courbis) quand il était à Caen. Il serait peut-être intéressant de le faire travailler avec un préparateur mental".

Une idée peut-être à creuser. En attendant, Saïf-Eddine se contente de ce que lui offre Villas-Boas en matière de temps de jeu et montre de vrais signes de qualité lorsqu'il en a l'occasion. C'est donc à l'entraînement que le Tunisien fait profiter ses partenaires de son talent, et cela peut s'avérer très intéressant pour le reste du groupe. "Cette qualité ne peut que profiter à ses partenaires, et je sais qu'il montre de très belles choses, confirme Jacques Bayle. Ce n'est pas un hasard si AVB commence à le faire entrer un peu plus régulièrement. La présence de remplaçants de cette qualité est importante pour tirer les titulaires vers le haut". À l'approche du mercato hivernal, la question d'un nouveau prêt se posera sûrement. Mais, cette fois-ci, Khaoui pourrait être retenu par Villas-Boas, et ce ne serait pas étonnant.