Formation : les dessous de l'accord entre l'OM et Air Bel

L'OM et le prestigieux club amateur marseillais se sont enfin mis d'accord sur une collaboration. Les détails de cette convention qui sera officialisée très prochainement.

Publié le 18/08/2021 à 01:00

Depuis des années, le malentendu semblait inextricable entre l'OM et Air Bel. Parmi les meilleurs clubs français dans la formation des jeunes, le club du 11e arrondissement de Marseille ne parvenait pas à travailler avec le géant de La Commanderie, préférant collaborer avec d'autres clubs français (Montpellier ces quatre dernières années) ou étrangers, faute d'accord avec les différents dirigeants qui se sont succédé à l'OM. Une absurdité de voir partir de grands talents chercher leur bonheur ailleurs que dans leur ville, alors que le club olympien prétend depuis des années ratisser local en priorité. Cette tache semble toutefois sur le point de disparaitre grâce à Pablo Longoria et aux dirigeants de la formation olympienne, puisqu'un accord entre les deux clubs vient d'être conclu. Il sera même annoncé très rapidement, comme le confirme au Phocéen le président d'Air Bel Chaïb Draoui. Interview :

On parle d'un accord de principe sur une convention entre l'OM et Air Bel. Enfin !

Chaïb Draoui : "Le problème d'Air Bel et l'OM ne date pas d'aujourd'hui. Depuis toujours, notre objectif a été de travailler avec eux, mais on avait l'impression d'être un club concurrent chez les jeunes. Nous, on reste un club amateur et on n'a jamais fermé la porte à nos jeunes pour signer à l'OM, au contraire. Mais les interlocuteurs que l'on avait par le passé n'ont jamais voulu jouer le jeu avec nous, et c'est pour cela que ça n'a jamais abouti"

Qu'est-ce qui bloquait, alors que les autres clubs de la ville et de la région ont adhéré au projet Next Generation ?

CD : "On ne peut pas comparer ce qui n'est pas comparable. On ne peut pas comparer l'OM avec Dijon ou Guingamp, par exemple. Et on ne peut pas comparer Air Bel avec d'autres clubs amateurs marseillais, même si j'ai un respect total pour eux. Dans d'autres grandes villes, les clubs pros font un véritable travail social avec les clubs amateurs, alors qu'ici, l'OM croyait que tout lui était acquis sans contrepartie. Il n'y avait pas de volonté réelle de travailler sur la formation, seule l'équipe première comptait, et les clubs amateurs étaient méprisés. Nos stades sont à l'abandon, les équipements ne sont pas à la hauteur, il faut donc nous aider, et pas nous prendre pour des concurrents chez les jeunes"

Quelle concurrence ?

CD : "Ne pas chercher à nous piquer nos jeunes à 7 ou 8 ans pour les virer à 13. Il faut les laisser s'épanouir dans leurs clubs et les récupérer à 14 ou 15 ans, comme le font tous les autres clubs pros. La nouvelle direction de l'OM est en train de comprendre tout ça. On doit respecter notre travail et nous accompagner, et tout le monde sera gagnant. On est obligé de revendiquer, car lorsque les clubs pros vendent des joueurs, ce n'est pas gratuit. Ces joueurs, ce sont les clubs amateurs qui les forment et ils ont droit à des indemnités. On a besoin de retombées financières pour se structurer, acheter des minibus, des cages et du matériel pédagogique pour nos éducateurs. Un travail que ne font plus l'état et la ville aujourd'hui. Nous, on fait réussir des jeunes dans le football et dans la vie, c'est le travail des clubs amateurs et c'est ce qu'on fait à Air Bel"

Quelle est la nature de cet accord ?

CD : "Déjà, il faut saluer le travail de Pablo Longoria et de David Friio, le directeur technique. Ce sont des personnes qui viennent du football et qui sont enfin de vrais interlocuteurs. Quand je vois arriver au centre des gens comme Denis Moutier du Pôle Espoirs, ou l'ancien sélectionneur Jean-Claude Giuntini, je ne peux qu'être optimiste pour la suite. Concernant notre convention avec l'OM, elle sera la même que celle que nous avions avec Montpellier. Il y aura bien sûr une aide financière en fonction du label, et quand nos jeunes signeront un contrat stagiaire professionnel, Air Bel touchera une indemnité. Pour le reste, il y aura la même collaboration technique qu'avec les autres clubs de Next Generation"

La convention est-elle déjà signée ?

CD : "Elle a été validée par notre comité de direction, et il devrait y avoir une conférence de presse d'ici une semaine ou deux afin d'annoncer officiellement cet accord. Ce sera une convention sur deux ou trois ans. Mais, je veux ajouter que le travail a déjà commencé entre les deux clubs, puisque quatre joueurs d'Air Bel ont signé à l'OM au printemps dernier. Dans le cadre de cette convention, l'OM aura donc la priorité sur nos jeunes et nous toucherons une indemnité s'ils signent des contrats stagiaires et bien sûr des contrats pros".