Fabrice Abriel : "Payet est inspiré et inspirant pour ses coéquipiers"

Pour Le Phocéen, l'ancien marseillais Fabrice Abriel livre son sentiment après le match OM-Villarreal qu'il a eu le plaisir de commenter depuis le Vélodrome ce samedi.

Publié le 02/08/2021 à 01:00

Fabrice Abriel, ancien olympien, coach des féminines de Fleury et consultant pour Canal+, était aux commentaires du match OM-Villarreal (2-1). Pour Le Phocéen, il livre son analyse de la rencontre en s'appuyant sur une organisation de jeu qu'il a trouvé séduisante, tout comme certaines performances individuelles dont celles de Payet, Luis Henrique ou Luan Peres.

Fabrice, tu as pu commenter la victoire de l'OM contre Villarreal pour Canal. Quelle a été ta première analyse ?
Fabrice Abriel : "J'ai pensé que c'était un match abouti, bien maîtrisé, avec une bonne emprise et de la pression sur l'adversaire à la récupération des deuxièmes ballons. L'OM a montré un visage conquérant, qu'il faut qu'ils entretiennent. Le Vélodrome tel qu'il était samedi, à moitié plein, peut être un vrai atout cette année pour aller chercher des objectifs hauts."

Quelles différences vois-tu comparé à l'équipe de la saison dernière ? L'OM est-il plus percutant en attaque ?
F.A. : "Déjà, il y a une bonne disposition de l'équipe, on voit très bien leur placement et ça, c'est très important. Ensuite, j'ai vu une animation. Un joueur comme Under, dans la percussion, gaucher avec son faux pied, qui aime entrer à l'intérieur du jeu, est intéressant. Son profil va faire mal à l'adversaire. Mais pour ça, il faut qu'il soit beaucoup plus efficace à la sortie de ses dribbles. Luis Henrique commence aussi à être intéressant. A la fin de sa percussion, il arrive à être juste dans ses choix. Ensuite, la très bonne nouvelle c'est Dimitri Payet. Il est très inspiré et inspirant pour ses partenaires qui s'appuient sur lui techniquement, qui n'hésitent pas à faire l'appel en profondeur car ils sont sûrs d'avoir la balle. L'animation offensive y gagne. Ce qu'il manque, c'est un véritable numéro 9 mais Milik va revenir. Il devra marquer ses 15 ou 20 buts pour que l'OM soit en haut. "

As-tu vu, également, du mieux en défense ?
F.A. : "Luan Peres a été excellent dans la relance. C'est un garçon qui veut jouer, qui est attiré par le jeu. Il aime relancer, il va assez vite, il n'hésite pas à monter et à être dans le dépassement de fonction. Concernant William Saliba, je pense que cela va être le joueur de cette défense. Il va très vite, il rattrape beaucoup de situations où l'OM est pris dans son dos dans la profondeur. Un peu plus haut, Pape Gueye est celui qui apporte un équilibre entre les lignes. C'est un peu le seul profil qui sait faire ça aujourd'hui. Pour moi, les autres sont interchangeables, Gerson, Rongier Kamara ou Guendouzi. Gueye est parfait pour ça, de par sa puissance et son orientation du jeu."

Tactiquement, y-a-t-il un principe de jeu qui t'intéresse particulièrement chez Sampaoli ?
F.A. : "J'ai trouvé les sorties de balle intéressantes. On a vu plusieurs fois, et c'était Villarreal en face, une équipe intelligente, l'OM se créer des occasions nettes grâce à ses sorties de balle. Dès lors qu'ils se sortaient du pressing, il y avait un boulevard car Luis Henrique à gauche et Under à droite collaient bien leur ligne. Ils attendaient une chose : que les 8 autres sortent le ballon. Ils restaient très haut, un peu comme le faisait le FC Barcelone quand les 3 attaquants restaient au-delà de la ligne pour que l'adversaire reste à 4 contre 3, 5 avec le gardien. Au final, tu as un 8 contre 6 à jouer pour sortir le ballon. C'est très malin. Ca demande de l'intelligence, des qualités techniques et de la coordination."

Miserais-tu une petite pièce pour le podium une fois Milik de retour et si Lirola revient à l'OM ?
F.A. : "Oui, avec un Milik qui fait tous ses matchs. Vivement Lirola à droite, car cela me gêne un peu de voir Rongier ou Kamara arrière droit. Samedi ils ont été bons défensivement mais, quand tu auras en face de toi des vrais spécialistes et je pense notamment au PSG avec Mbappé ou Neymar, il faudra plus de vitesse et d'habitude pour gérer le souci. Mais ce que j'aime bien, c'est l'énergie que cette équipe dégage. Leur parcours à domicile sera important. Le Vélodrome peut être un atout formidable si tu montres un visage conquérant. Par contre, si tu te montres hésitant, il peut être un adversaire."