Boudjellal : "L'OM, c'est magique !"

Retrouvez l'interview de Mourad Boudjellal pour Le Phocéen. Le président du Hyères FC se confie.

Publié le 23/11/2022 à 01:00

À propos de ce tirage de Coupe de France très particulier, pour les supporters de Hyères et vous. Quelle a été votre réaction lorsque vous avez entendu de nom de l’Olympique de Marseille ?

Mourad Boudjellal : "C’est magique parce que l’OM, c’est un club mythique. J’ai été élevé et j’ai adoré l’OM de Bernard Tapie. Et puis j’ai été élevé avec l’OM de Carnus et Skoblar et Magnusson donc ça me paraissait incroyable de jouer ce vrai OM. C’est magique, c’est la magie de la coupe de France".

Vous démarrez dans le football par le bas de l’échelle, vous, qui avez gagné des Coupes d’Europe dans le rugby. Donc ça va vous changer du quotidien. Comment ça se passe avec Hyères depuis que vous avez repris ?

M. Boudjellal : "Le rugby et le football, c’est un monde différent et le football amateur encore plus. C’était très compliqué la première année, je ne le cache pas. J’ai beaucoup galéré, beaucoup appris. J’ai payé pour apprendre. Cette année ça va beaucoup mieux parce que comme toutes les premières fois, on se fait bizuter. Mais cette année, on est dans le match. On est 6ème en ayant joué 6 fois à l’extérieur et 3 fois à la maison donc on a beaucoup gagné à l’extérieur. Maintenant, il va falloir gagner à la maison. Cette année, tout est possible, on est dans ce que je voulais. Ce sont deux mondes différents, mais voilà, je ne connais pas le monde du football professionnel et je note quand même que depuis quelques années l’OM est plus que dans le match aussi". 

Votre club est au niveau amateur pour l’instant. On vous souhaite que ça évolue, mais vous avez quand même réussi à attirer des noms du football pour un niveau national II ?

M. Boudjellal : "Oui comme Yohan Mollo, Marvin Martin, mais bon après de ce que j’ai compris, il vaut mieux respecter la division et prendre des joueurs qui la connaissent bien, la poule sud notamment le groupe C. La nationale, c’est assez atypique. Il faut la connaître. Ça me fait un peu penser au rugby. Quand tu vas ramener un pilier sud-africain ou néo-zélandais, une star, la première année en TOP 14, il va souffrir parce qu’en TOP 14, il faut apprendre à tricher pour y arriver et un pilier néo-zélandais, il n’a pas appris à tricher donc il n’a plus du tout le même rendement et là, c’est un peu pareil. C’est un autre sport et il faut des gens qui connaissent bien cette division, et c'est ce que j’ai fait dans mon recrutement de cette année". 

J’imagine que le stade de Hyères sera un peu trop petit pour une telle affiche, on parle déjà de délocaliser le match, qu’est-ce que vous en pensez ?

M. Boudjellal : "On a 1500 places donc on a envisagé de mettre la place à 10 000 €, mais on se dit que c’est un peu cher. Donc oui, bien sûr, on va chercher un stade plus grand. Mais on aimerait que ça se fasse dans la métropole. Nous, on est des voisins de vous à Marseille, et le football chez nous est en souffrance donc on a envie de montrer à notre voisin des Bouches-du-Rhône que dans le VAR, on sait se débrouiller avec ses mains, mais aussi avec ses pieds. Donc a envie de faire une belle fête du football avec une Rockstar qu’est l’OM. Mais on vient faire la fête autour de tout ça, sans aucune prétention. Maintenant, si sur un malentendu, on peut faire quelque chose, on le fera, mais on ne se prend pas pour d’autres. On sait qu’on a l’OM en face avec tout ce que ça représente". 

À Mayol, est-ce plus envisageable ?

M. Boudjellal : "C’est un peu ce qu’on voudrait. Ce n’est pas nous qui décidons, mais c’est le stade de la métropole qui est le plus armé pour un événement comme ça surtout que l’OM a déjà joué à Mayol. J’y ai organisé un RCT Marseille il y a quelques années avec une première mi-temps qui était du football et la deuxième du toucher de rugby. Je me souviens que l’entraîneur de l’OM de l’époque, Garcia, a eu de grosses sueurs froides quand Bakkies Bothaa a taclé Valbuena. Il y en avait juste un qui lui rendait 90 kilos. Il s’est écroulé par terre, c’était un grand moment. Et là, je me suis dit, on a tué Valbuena. Et c’était un grand moment de convivialité pour un match de gala. Donc l’OM a déjà joué à Mayol et on avait quasiment été le plein. Même si quelques animosités ont existé de ce que j’ai entendu. L’OM est une bête qui attire le public".

Est-ce que ça vous a fait penser à votre tentative il y a un peu plus de deux ans lorsque vous vouliez éventuellement racheter l’OM ou est-ce que c’est complétement du passé ?

M. Boudjellal : "Je n’ai jamais voulu racheter l’OM, je n’en ai pas les moyens. C’était Monsieur Ajroudi. C’est un clin d’œil, mais pour moi, c’est du passé et surtout qu’aujourd’hui Longoria fait plutôt du bon boulot. Il faudrait être de mauvaise foi pour dire qu’il n’a pas redressé le club. Il les a amenés en Coupe d’Europe alors avec des hauts et des bas, mais le boulot est fait et il n’y a absolument rien à dire".