N°10 - Dimitri Payet drapeau FR

Dimitri Payet

Infos

  • Naissance : 29/03/1987 à St-Pierre
  • Nationalité : française
  • Taille : 1.74m
  • Poids : 77kg
  • Poste : Attaquant
  • Arrivé au club : le 30/01/2017
  • Fin de contrat : juin 2024

Stats de la saison

Matchs

Minutes

Jaunes

Rouges

Passes

Buts

  • 14

    541

    0

    0

    2

    1

A propos

Originaire de la Réunion, Dimitri Payet part adolescent au Havre. Après quatre saisons au centre, le club décide de ne pas le conserver. Payet revient finalement en Métropole et finit sa formation au FC Nantes où il débute en Ligue 1 à 18 ans. Dès sa deuxième saison, il est le principal atout de Nantes, un ailier gauche buteur, qui se fait remarquer à la Beaujoire notamment contre l'OM de Niang, Pagis, Ribéry et Nasri contre qui il inscrit un superbe but de loin. Mais à la fin de saison, Nantes est relégué. Payet signe donc à Saint-Etienne pour 4 millions d'euros. Durant quatre saisons, il va progresser dans le Forez, même si l'image de son accrochage en plein match avec son coéquipier Blaise Matuidi fait le tour des télés. Pour le 100e derby entre Lyon et Saint-Etienne, il marque le but de la victoire sur coup franc à Gerland à la dernière minute. Il est appelé dans la foulée en équipe de France. A l'été 2011, alors qu'il avait fait le forcing pour rejoindre le PSG quelques mois plus tôt, il signe à Lille, champion de France, pour près de 10 millions d'euros, où il succède à Gervinho. Même s'il manque de régularité, il fait une bonne saison. Après le départ d'Eden Hazard, il passe cependant un palier en faisant exploser les compteurs : en 2012-2013, Payet, c'est 13 buts et 23 passes décisives ! Mais Lille ne se qualifie pas pour la Ligue des champions et a besoin de vendre avant le 30 juin pour équilibrer ses comptes. Elie Baup, deuxième du championnat avec l'OM, en profite pour le recruter pour 9 millions d'euros.

Sur ses deux premiers matchs avec l'OM, Payet met trois buts. Il joue milieu offensif droit, dans un quatuor avec Gignac, Ayew et Valbuena. Mais en fin de mercato, l'OM enrôle également Thauvin et l'ambiance, comme les résultats, se dégradent dans l'équipe. Payet a des fulgurances, finit la saison à 8 buts et 8 passes mais n'est pas encore à son meilleur niveau. Cela va changer avec Marcelo Bielsa. Dès la présaison, le coach argentin veut installer Payet en numéro 10 dans son 3-3-3-1. Comme l'équipe, Payet trouve rapidement son rythme de croisière. Mais avant le dernier match de championnat en décembre, il demande à Bielsa s'il peut rentrer un jour plus tard pour les vacances de Noël, vu qu'il projette de retourner sur son île de la Réunion. Bielsa lui propose alors d'y partir sans tarder et se passe de lui pour la réception de Lille. Payet revient en janvier surmotivé et il termine la saison en boulet de canon : 21 passes décisives au compteur et un titre de Phocéen d'Or, décerné par les lecteurs du Phocéen, les groupes de supporters et la presse. S'estimant en position de force, Payet contacte son président Vincent Labrune pour renégocier son contrat. Labrune, qui a besoin de liquidité, préfère le vendre à West Ham pour 15 millions d'euros dès le mois de juin. En Angleterre, sous l'impulsion du croate Slaven Bilic, Payet prend une autre dimension. Ses buts incroyables font des millions de vues sur Youtube, et les trajectoires des balles sur ses coups francs sont de plus en plus folles. Avec 12 buts et 15 passes décisives, Payet devient le "franchise player" du club londonien. Il est aussi rappelé par Didier Deschamps en mars, juste avant l'Euro 2016. Avec un but et une passe décisive en amical contre la Russie, il arrache son ticket pour le tournoi. Où il s'illustre dès le premier match en marquant le but de la victoire d'une frappe imparable dans les dernières minutes. Il marque à nouveau au deuxième match contre l'Albanie, à l'Orange Vélodrome, où il célèbre en rappelant que ce stade est son jardin. De quoi renforcer un peu plus son lien avec les supporters phocéens. La France parvient jusqu'en finale où Payet blesse dans les premières minutes Cristiano Ronaldo. Mais c'est bien le Portugal qui s'imposera en prolongations au stade de France.

Sa deuxième saison en Angleterre est plus difficile, et Dimitri Payet semble se lasser du niveau de ses coéquipiers. "C'est le poteau qui me fait des passes décisives" lâche-t-il après un match contre Liverpool. En janvier, la rupture est consommée et Payet veut partir. L'OM et son nouveau propriétaire Frank McCourt voient là une occasion unique de faire rêver les supporters marseillais, en rapatriant l'ancienne idole. A la fin du mois de janvier, Dimitri Payet fait son retour contre un chèque de plus de 30 millions d'euros. Les premiers mois de son retour ne sont pas fous pour autant et Rudi Garcia, qui en a fait son capitaine, change de dispositif en début de saison suivante. Payet ne prend plus le côté gauche mais joue bien numéro 10, avec Lucas Ocampos à sa gauche et Florian Thauvin à sa droite. L'OM et Payet vont enchaîner les bons résultats dans cette configuration, avec un match contre Leipzig en Europa League (5-2), et un but, le plus beau de la compétition, qui vont rester dans les mémoires. Pas à 100% avant la finale contre l'Atletico Madrid, il joue quand même et se blesse à la demi-heure de jeu, étant de facto forfait pour le Mondial 2018 avec l'équipe de France. Payet sort en pleurs et traînera son spleen toute la saison suivante, où il se frictionnera avec Adil Rami et Rudi Garcia. Avec l'arrivée d'André Villas-Boas, qui le replace à gauche, Payet retrouve la forme : l'OM finit deuxième, Payet met 12 buts et 6 passes décisives en 27 matchs. Surtout, il atomise Lyon, désormais entraîné par Rudi Garcia, à lui tout seul. A l'intersaison, Payet signe une prolongation à l'OM jusqu'en 2024, acceptant de lisser son salaire pour s'inscrire dans la durée dans une cité phocéenne qu'il ne veut pas quitter, alors que ses fils jouent en équipe de jeunes à l'OM. La saison 2020-2021 est cependant compliquée avec un poids de forme du joueur qui interroge. Il finit par se fâcher avec André Villas-Boas après avoir été remplaçant contre Montpellier. Payet terminera mieux la saison avec Jorge Sampaoli, trouvant bien Arkadiusz Milik en pointe. Pour la première saison complète de Sampaoli, Payet retrouve une seconde jeunesse à 34 ans, jouant parfois faux numéro 9. Sur les 16 premiers matchs, il facture déjà 7 buts et 7 passes décisives. Mais il doit aussi faire avec la bêtise des supporters adverses, étant victime de jets de bouteille d'eau à Nice et à Lyon, occasionnant l'arrêt des rencontres.

Palmarès

  • Meilleur passeur de Ligue 1 en 2015
  • International français
  • Phocéen d'Or 2014-2015
  • Finaliste de l'Europa League 2018

Carrière (plus d'infos en mode paysage)

Saison

Club

Championnat

Coupes

Europe

  • 2005-2006

    Nantes

    3 (1 but)

    1

    -

  • 2006-2007

    Nantes

    30 (4 buts)

    5

    -

  • 2007-2008

    St Etienne

    31

    -

    -

  • 2008-2009

    St Etienne

    30 (4 buts)

    2

    10 (3 buts) (C3)

  • 2009-2010

    St Etienne

    35 (2 buts)

    6 (3 buts)

    -

  • 2010-2011

    St Etienne

    33 (13 buts)

    1

    -

  • 2011-2012

    Lille

    33 (6 buts)

    6

    4 (C1)

  • 2012-2013

    Lille

    38 (12 buts)

    6 (1 but)

    8

  • 2013-2014

    Marseille

    36 (8 buts)

    4

    5

  • 2014-2015

    Marseille

    36 (7 buts)

    2

    -

  • 2015-2016

    West Ham

    30 (9 buts)

    7 (2 buts)

    1

  • 2016 jan

    West Ham

    18 (2 buts)

    4 (1 but)

    -

  • 2016-2017

    Marseille

    15 (4 buts)

    2 (1 but)

    -

  • 2017-2018

    Marseille

    31 (6 buts)

    2 (1 but)

    14 (3 buts)

  • 2018-2019

    Marseille

    31 (4 buts)

    5 (2 buts)

    2

  • 2019-2020

    Marseille

    22 (9 buts)

    5 (3 buts)

    -

  • 2020-2021

    Marseille

    33 (7 buts)

    2 (1 but)

    6 (2 buts)

  • 2021-2022

    Marseille

    31 (12 buts)

    4

    11 (4 buts)

Retour à l'effectif

Toutes les infos sur Dimitri Payet