OM : un groupe olympien vraiment trop juste en défense centrale ?

Si d'aventure Alvaro quittait l'OM plus tôt que prévu, serait-ce un handicap pour le sprint final ? A la fin de l'article, donnez votre avis.

Publié le 31/03/2022 à 12:00

Alors que l'OM est sur le point d'entamer son sprint final, le club marseillais va sans doute devoir faire sans Alvaro Gonzalez, en discussions pour résilier son contrat. Au-delà de la gestion humaine de son cas, est-ce un problème numériquement parlant ?

Alvaro, trop entier pour retenir ses émotions

La dépression d'Alvaro était larvée depuis plusieurs semaines. Moins titularisé, moins considéré, celui que beaucoup aiment surnommer El Patron a perdu du galon sous les ordres de Jorge Sampaoli. Amoureux de l'OM et de la ville, l'Espagnol n'a pas supporté d'être déclassé au point de devenir le dernier défenseur central dans l'esprit de son coach. Sur la place publique, il n'a craqué qu'une fois, dans les colonnes de As. Suite à cet écart, il fut recadré par son président et s'est excusé auprès de ses coéquipiers. Mais, il était peut-être déjà trop tard. Le défenseur se montrait sarcastique à l'entrainement et son coach ne l'a pas accepté. Ainsi, il fut autorisé à se mettre au vert au pays.

Luan Peres enfin utilisé comme défenseur axial ?

Une fois tout cela dit, penchons-nous sur la situation sportive de l'OM. Si Alvaro résiliait bien son bail avec le club, sur qui Jorge Sampaoli pourrait-il compter à ce poste ? Ils sont deux titulaires réguliers : William Saliba et Duje Caleta-Car. Leo Balerdi, pour sa part, est indisponible jusqu'à la reprise estivale. Alors, comment faire en cas de blessure ou de suspension ? C'est là que le mercato hivernal a été utile. En recrutant Sead Kolasinac, Sampaoli peut se dire que Luan Peres, défenseur central de métier, peut enfin retrouver son poste préférentiel. On pense aussi à Kamara, redescendu d'un cran contre Nice, avec succès. Et si, par mégarde, l'OM devait être privé et du Brésilien et du Bosnien ? Il resterait la carte Gerson, comme contre Nice encore une fois. C'est risqué, mais cela pourrait bien passer d'ici la fin de l'année...