OM : Pourquoi Payet n'a plus joué les matchs à l'extérieur

Focus sur la situation de Dimitri Payet, qui a loupé les quatre derniers déplacement de l'OM mais qui sera bien là pour OM-Lorient ce dimanche soir.

Publié le 17/10/2021 à 01:00

Alors que l'OM s'apprête à renouer avec la compétition, Jorge Sampaoli a prévenu : il ne va pas falloir compter sur lui pour faire des concessions. Ses principes, qui donnent à l'équipe ce style de jeu, il entend bien les conserver jusqu'au bout, insister pour qu'ils fassent l'unanimité. En conférence de presse, il a déroulé pendant bien 5 minutes sur le sujet, dans un style que ne renierait pas Bielsa, avec de très belles phrases comme "Si on se dit obligé de gagner, on est plus proche de perdre" ou "le message : "seul le résultat compte", ça détruit plus que ça ne construit. Quand je commence un projet comme celui-là, je sais qu'il y aura des hauts et des bas. Mais notre processus est différent par rapport à l'obligation de résultat". C'était beau, mais la question suivante portait sur la série de quatre matchs sans victoire. Comme si le message ne pouvait pas être compris. Alors Jorge Sampaoli a fait un peu plus ce que l'on attend visiblement d'un entraîneur et il a sorti la calculette pour enlever la TVA de son bilan. Il a donc égrené les causes de ce début de saison imparfait : le match d'Angers ou les deux rencontres d'Europa League que l'OM doit gagner selon lui, un groupe très jeune, la blessure d'Arek Milik et, plus étonnant, la forme de Dimitri Payet.

"Payet a un petit peu plus de mal à récupérer"

Le meneur de jeu de l'OM n'a pas pris part aux quatre derniers matchs de l'OM à l'extérieur (Monaco, Moscou, Angers et Lille) pour des pépins physiques et cela alimente forcément des fantasmes chez une partie des supporters. Il y en a pour adhérer à la théorie d'un accord tacite pour se concentrer sur les matchs à domicile vu les 34 printemps du joueur. Mais comment expliquer alors qu'il ait fait le déplacement pour Lokomotiv-OM, pour trottiner tout l'entraînement de veille de match ? Il aurait pu rester à la Commanderie... Comme vous pouvez le retrouver en vidéo dans l'intégrale de la conf, l'entraîneur marseillais a lui une autre explication : "Payet enchaîne les prestations à haute intensité, peut-être qu'il n'en faisait pas autant la saison dernière, c'est pour ça qu'il a un petit peu plus de mal à récupérer après chaque match. On s'améliore de ce côté-là mais on a toujours un petit peu de mal"

A fond contre Lorient, sans calcul

Attention, dis comme ça, il y a de quoi partir au quart de tour et se dire qu'en une phrase, Sampaoli s'en prend à Payet mais aussi à André Villas-Boas, qui était le coach de l'OM l'année dernière à la même période. A bien réécouter, ce n'est pas le cas. Si Sampaoli évoque le Payet de la saison dernière, il n'a pas d'autre prétention que d'évoquer celui des trois derniers mois, alors qu'il était en responsabilité de l'équipe. Un Payet qui est alors de retour à un très bon niveau (3 buts et 7 passes décisives en mars, avril et mai), mais qui était plus inégal c'est vrai, qui faisait un match de patron à Reims, mais qui n'enchaînait pas derrière contre Strasbourg ou à Saint-Etienne. Sans compter que le schéma, un 3-5-2 où il était placé second attaquant, l'épargnait peut-être plus que les 3-2-4-1 et le 3-3-3-1 de cette saison où il est, soit faux numéro 9, soit vrai numéro 10. Quelques minutes plus tard, Sampaoli confiera que Payet est un des meilleurs joueurs qu'il a eu sous ses ordres. Comme pour dire, également, que la volonté de son joueur n'est pas en cause. Alors contre Lorient, il devrait être à 100%, sans penser dans un coin de sa tête au déplacement de la semaine prochaine à Rome. Mais s'il peut le faire aussi, personne ne va s'en plaindre.