Mercato OM : Bamba Dieng, le sujet clivant

Les avis sont très partagés sur une potentielle vente de Bamba Dieng en Premier League pour un montant estimé à 15 millions d'euros. Edito.

Publié le 12/08/2022 à 01:00

C'est l'une des informations majeures de la journée d'hier et elle est signée Fabrizio Romano. En effet, le très informé journaliste italien a déclaré que Bamba Dieng allait "bientôt quitter l'Olympique de Marseille". Le prix du transfert est estimé à 15 millions d'euros. Deux clubs de Premier League souhaitent en tout cas recruter le jeune formé à l'Institut de Diambars.

Ainsi, à la suite de cette information, Le Phocéen vous a donné la parole, à travers la section commentaire, et un sondage simple : doit-on vendre Bamba Dieng pour 15 millions d'euros ? Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les avis des 13.500 votants sont plus que partagés. D'un côté, vous êtes 49% à ne pas vouloir vendre le jeune sénégalais à ce prix-là. Mais d'un autre côté, 48% d'entre vous sont néanmoins d'accord pour céder le récent vainqueur de la CAN à ce montant. Par conséquent, vous l'aurez compris : la situation de Bamba Dieng divise la communauté marseillaise.

 

Une vente importante pour le projet de l'OM

Pablo Longoria et ses équipes sont attendus au tournant du côté du propriétaire pour enfin voir des joueurs rapporter de l'argent à l'OM dans un mercato. Et Bamba Dieng fait partie des rares joueurs qui permettraient au club olympien de réaliser une belle plus-value. Récupérer un peu plus de 15 millions d'euros sur un joueur post-formé et qui n'a qu'une seule saison complète en pro dans les jambes, ressemble sur le papier, à un très bon coup, d'autant qu'à l'heure actuelle rien ne permet d'affirmer qu'on verra encore mieux de la part du joueur de 22 ans la saison prochaine.

Une situation compliquée

A cela s'ajoute également la situation actuelle très compliquée. En effet, le nouveau coach Igor Tudor ne semble absolument pas compter sur lui et le Sénégalais ne part donc pas pour être titulaire cette saison. Par ailleurs, son contrat se termine dans deux ans. En juin 2023, il ne lui resterait donc plus qu'une année de contrat, avec, à priori un temps de jeu assez faible...

Neuf pour trois places !

Enfin, l'OM dispose d'un très large choix concernant son secteur offensif puisque l'on compte neuf joueurs pour trois places (à lire ici). Hier, sur le plateau du Talk Show, les intervenants ciblaient les postes à renforcer d'ici la fin du mercato. On y retrouvait notamment le poste de piston (droit et gauche, afin de suppléer Clauss et Tavares) ainsi que la défense centrale. Si la somme récoltée par son potentiel transfert peut permettre de recruter à ces postes prioritaires, alors que le secteur offensif est plus que garni, ce n'est peut-être pas une si mauvaise idée après tout.

Le coeur n'y est (évidemment) pas

Bien évidemment, on aimerait tous ici voir Bamba Dieng continuer à progresser à l'OM. L'année dernière, ses qualités étaient appréciées par une large majorité de supporters. À tel point qu'il y a quelques semaines, les fans de Ligue 1 avaient élu le jeune Olympien "pépite de la saison". S'il demeure encore irrégulier, beaucoup de supporters souhaitaient et espéraient que le Sénégalais s'inscrive au coeur du projet 2022-2023. Voir un jeune éclore, qui progresse et qui évolue sous le maillot olympien, qui n'en rêve pas ? L'attachement des supporters joue forcément quant au souhait de ne pas voir Dieng partir, à un moins d'une somme extraordinaire.

Peut-on en espérer plus ?

Si l'on peut toujours en attendre plus, sa valeur marchande sur le site Transfermarkt est estimée à 10 petits millions d'euros. Certes, Kalimuendo a été transféré pour 25 millions d'euros. Mais sa valeur marchande est estimée à 18 millions d'euros et le joueur sort d'une saison complète à Lens. Dans le même principe, Onana a signé à Everton pour 40 millions d'euros. Un montant colossal à première vue. Mais sa situation contractuelle n'était pas la même que Bamba Dieng : le club anglais avait quatre ans de contrat à racheter puisqu'il était lié aux Dogues jusqu'en 2026. Pas si simple donc de répondre à la question.

Deux visions différentes

En réalité, il y a donc deux manières de lire ce dossier. La première : la volonté de ne pas laisser filer l'opportunité d'encaisser un chèque pour un joueur qui ne nous a rien coûté. Qui aurait prédit une telle aubaine avec un gamin débarqué de Diambars dans l'anonymat et pas franchement au-dessus du lot lors de ses premiers pas avec la réserve ? Pas grand monde, avouons-le. Mais il y a aussi une deuxième lecture. Elle consiste à se questionner sur l'intérêt de se séparer aussi vite d'un élément dont tout nous dit qu'il est loin d'avoir montré l'ensemble de sa panoplie ?

La réponse est complexe, mais la situation économique du club pourrait bien prendre le dessus. C'est un dilemme, et comme tout dilemme, le choix est difficile. Le résultat du sondage en est bien la preuve...