OM : Longoria a tenté Depay et Dybala

L'Equipe revient sur la stratégie du dirigeant marseillais pendant le mercato.

Publié le 10/08/2022 à 08:38
OM : Longoria a tenté Depay et Dybala

Avant qu'Alexis Sanchez n'atterrisse à Marseille, la crainte de voir Galatasaray ou Fenerbahçe céder à la surenchère était réelle. Il faut dire que Pablo Longoria et Cenk Ergün, le président du Gala, étaient sur le même créneau, recruter un nom clinquant pour faire vibrer leurs supporters. Dries Mertens, 35 ans, a par exemple rallié le Bosphore récemment. L'Equipe revient sur cette stratégie, assurant que Pablo Longoria se qualifie lui-même de "mytho pendant les périodes de mercato". Ces dernières semaines, toujours selon le quotidien sportif, il se serait renseigné sur Paulo Dybala et Memphis Depay, sans que cela n'aille plus loin. Il voulait que rien ne filtre. "Parce que si tu crées de grosses attentes chez les supporters avec de tels types de noms, ça te retombe dessus s'ils ne viennent pas" aurait-il rajouté.

Il y a cinq semaines, le Phocéen révélait l'intention de l'OM de recruter Memphis Depay. Le plan, précisé en même temps que l'information, était alors très clair : il fallait dégraisser pour être en mesure de saisir l'opportunité hollandaise, le Barça allant recruter plus que de raison offensivement, ne laissant plus aucune chance au joueur lyonnais de devenir un régulier du Camp Nou. Depuis, cette deuxième partie de l'histoire a été respectée : Ousmane Dembélé a prolongé en Catalogne, Robert Lewandowski a été présenté en grande pompe et Raphinha a signé en provenance de Leeds, reléguant Depay au sixième ou septième rang de la hiérarchie offensive de Xavi. Mais l'OM n'a pas vendu comme espéré. La signature de Luis Suarez le 20 juillet dernier est peut-être la matérialisation du changement de stratégie des dirigeants à ce poste : conscient que les indésirables, comme Duje Caleta-Car, n'étaient pas prêts de partir, Longoria a peut-être préféré boucler l'arrivée de Suarez, au salaire bien plus raisonnable que Depay, pour se renforcer tout de même devant.