Mercato OM : pourquoi Longoria a voulu agir vite pour Gigot

Hier soir, le transfert de Samuel Gigot a été officialisé. L'OM a donc choisi d’anticiper, pour plusieurs raisons.

Publié le 30/01/2022 à 16:00

Hier soir, alors que l'OM bataillait avec Montpellier en 1/4 de finale de la coupe de France (1-1, 5-4 tab), le club olympien a officialisé la signature de Samuel Gigot, qui est prêté jusqu'en juin à son club actuel du Spartak Moscou. Voici pourquoi Pablo Longoria a bien fait d'agir dès cet hiver.

Griller la concurrence pour un joueur libre en juin et convoité

Rien n'est vraiment étonnant pendant les fenêtres de mercato, mais l'OM n'était pas forcément habitué à officialiser ses recrues alors qu'un match se joue encore. Ces derniers jours, si plusieurs médias relayaient un intérêt de l'OM pour Samuel Gigot, Le Phocéen révélait cette semaine des discussions régulières entre les deux parties. Si le timing en surprendra certains, il se justifie, pour plusieurs raisons dont, tout d'abord, la concurrence pour engager le joueur. "Oui, il y a clairement des discussions entre l'OM et Samuel, mais au même titre que Lyon ou d'autres clubs", nous révélait ainsi son entourage ce mercredi.

L'OM anticipe sur plusieurs tableaux

Voilà pourquoi il fallait agir vite : pour griller la concurrence, motivée par la possibilité d'engager un joueur libre en juin prochain. Lyon était donc à l'affût, mais pas que. L'Avignonnais était alors suivi par plusieurs clubs de Ligue 1, de Bundesliga et de Série A et le risque de laisser filer la belle affaire était réel. Pablo Longoria a donc su trouver les arguments pour conclure un transfert au plus vite, tout en se mettant d'accord avec le Spartak pour un prêt de quelques mois. L'avantage de l'opération ? L'OM ne prendra ni son salaire ni sa prime à la signature en charge avant juin prochain. De quoi s'éviter les remontrances de la DNCG. De plus, le fait d'avoir blindé le joueur offre le luxe aux Marseillais d'attendre tranquillement d'éventuelles offres pour Caleta-Car si elles n'arrivaient que l'été prochain. Et si les négociations venaient à traîner avec Arsenal au sujet de Saliba, l'OM aurait déjà dans ses rangs un défenseur en stock. N'oublions pas non plus qu'une éventuelle interdiction de recrutement plane au-dessus de la tête du club. Si seules les performances sportives de Gigot valideront le succès de l'opération, force est de constater que l'OM version Longoria anticipe les choses. Ca change...