Mercato OM : Pourquoi Alvaro a changé d'avis

Au début du mercato, Alvaro Gonzalez voulait rester à l'OM coûte que coûte. Mais il serait en train de changer d'avis...

Publié le 12/01/2022 à 10:08

Depuis le début du mercato, le nom d'Alvaro Gonzalez a été lié à Strasbourg, Bordeaux, Saint-Etienne et Valence, pour un éventuel retour en Liga. Pour la première rumeur du marché, qui l'envoyait en Alsace, le joueur lui-même avait préféré en rire sur les réseaux sociaux, poussant les supporters phocéens à se demander si ce n'était pas les médias qui inventaient l'actualité. Mais avec la multiplication des contacts, le doute n'est plus permis : un message est diffusé à tous les clubs pour dire que le joueur est sur le marché, alors que de son côté, il a toujours clamé son envie de s'inscrire dans la durée à Marseille. Quiproquo ?

Selon Florent Germain, journaliste à RMC Sport, qui s'exprimait lundi dans Virage Marseille, que vous pouvez retrouver en vidéo, le joueur commence à changer d'avis face à l'intransigeance du coach de l'OM à son égard : "Je pense que Sampaoli a son idée sur Alvaro et effectivement ça va être compliqué. En plus ils ont des relations un peu fraîches. Ils avaient quasiment eu une altercation avant le match contre Paris en octobre. Comme Amavi, Alvaro avait prolongé en fin de saison dernière, il pensait avoir un rôle à jouer avec Sampaoli mais il s'est rendu compte qu'il était au placard et qu'il jouait très peu. Donc ça avait chauffé entre les deux hommes. Alvaro ne voulait pas partir, il ne voulait pas quitter Marseille. Quand il y a eu des approches de clubs français, il s'est dit qu'il méritait une équipe de meilleur standing. Mais là il y a Valence qui commence à entrer dans la danse en Espagne. Il connaît bien ce coin-là, il a joué à Villareal. Et il commence à avoir des discussions. Non pas entre Valence et l'OM, mais entre Valence et les représentants du joueur. A voir s'il va aller en Espagne se relancer". 

A mi-parcours, un constat terrible accompagnait la première partie de saison d'Alvaro Gonzalez : il avait 32% du temps de jeu sur l'exercice 2021-2022 alors qu'il culminait à 90% avec André Villas-Boas un an tout pile auparavant. Un sacré déclassement qui ne s'est pas arrangé au mois de janvier. Il est rentré pour les cinq dernières minutes contre Chauvigny avant d'être exempt du déplacement à Bordeaux, sans que l'on sache vraiment s'il faisait partie du contingent de joueurs touchés par le Covid. A la lumière des explications de Florent Germain, même si Bordeaux a relancé Alvaro Gonzalez, le joueur aurait plus de chance de rejoindre Valence, actuel neuvième de Liga mais à seulement trois points des places européennes, où Alderete et l'ancien lyonnais Mouctar Diakhaby sont loin de donner satisfaction. Agé de 32 ans, Alvaro est encore sous contrat pour deux saisons et demie à l'OM.