Mercato OM : ce qui bloque pour Kamara

A moins de 48 heures de la fin du mercato, Bouba Kamara est encore un joueur de l'OM, alors que le club comptait sur une vente pour renflouer ses caisses. De quoi s'interroger sur le peu d'intérêt des gros clubs pour le milieu olympien ?

Publié le 30/08/2021 à 15:00

Si le dossier d'un transfert de Bouba Kamara cet été reste ouvert, la faille se fait de plus en plus mince à moins de deux jours de la fin du mercato. En effet, sa vente à un an de la fin de son contrat constituait le seul moyen de récupérer une somme décente pour un des meilleurs jeunes de Ligue 1. Evidemment, le voir partir ne réjouirait personne à Marseille et affaiblirait l'équipe de Jorge Sampaoli. Mais il est clair que Pablo Longoria a besoin d'encaisser au moins un transfert pour boucler ses achats estivaux, et celui de Kamara semble couler de source dans cet objectif. Sauf que personne ne se bouscule...

Kamara plait à tout le monde, mais pas au point de claquer les 20 M€ réclamés par Longoria

Pourtant, l'affaire semblait pliée au printemps dernier. Si les cadors de la Premier League que l'on attendait ne se sont pas signalés, le Milan AC était clairement prêt à l'accueillir. Mais les dirigeants italiens refusaient de sortir une somme conséquente pour s'offrir un joueur gratuit en janvier. Ils ont même fini par privilégier un retour de Tiemoué Bakayoko, mettant ainsi un terme à cette piste. Toujours en Serie A, l'Atalanta n'a pas donné suite non plus, et en Angleterre, seul Newcastle s'est véritablement manifesté. En fait, ce que l'on pouvait attendre s'est produit : Kamara plait à tout le monde, mais pas au point de claquer les 20 M€ réclamés par Longoria alors que le joueur sera gratuit en janvier. S'ils bougent, ce sera pour beaucoup moins que ça, comme l'expliquait au Phocéen un agent français : "les clubs intéressés ne sont pas idiots. S'ils le veulent vraiment, ils attendent tranquillement que Pablo Longoria soit dos au mur".

"Le joueur plait à Monchi. Mais il n'y a rien aujourd'hui, pour la bonne raison que Séville a beaucoup trop de joueurs sous contrat"

Alors, le président marseillais est-il vraiment dos au mur au point de brader le joyau de la formation olympienne ? On n'ira pas jusque-là, mais on s'aperçoit que sans cette rentrée d'argent, l'OM n'est pas parvenu à se payer un avant-centre, se contentant du prêt d'Amine Harit. C'est pour cela qu'un transfert de dernière minute à un tarif bien en dessous des attentes n'est pas à écarter. Qui pourrait alors en profiter ? On pense tout de suite au FC Séville, qui va peut-être céder Jules Koundé, mais rien n'est moins sûr. "Le joueur plait à Monchi, révèle au Phocéen un agent sévillan. Mais il n'y a rien aujourd'hui, pour la bonne raison que Séville a beaucoup trop de joueurs sous contrat et qu'ils n'arrivent pas à vendre, eux non plus". Reste donc la possibilité d'une prolongation, qui parait toutefois peu probable, ou d'une vente en janvier pour quelques millions si un gros club se manifeste. Mais la possibilité d'un départ gratuit en juin prochain reste la plus plausible. L'OM aura profité du talent de Bouba jusqu'au bout, et ce ne sera pas si mal en fin de compte...