Mercato OM : à quoi s'attendre pour la suite du mercato olympien ?

Après de gros investissements lors de ce début de mercato estival, l'OM doit-il attendre à présent de vendre avant de débuter une deuxième séquence de recrutement ? Grâce à son travail en amont, Pablo Longoria a en tout cas le luxe de pouvoir prendre le temps.

Publié le 12/07/2021 à 01:00

Après un début de mercato estival canon, l'OM a déjà enregistré 8 arrivées (Ben Seghir, Nadir, Gerson, Balerdi, De la Fuente, Guendouzi, Lopez et Under). Cela devrait faire 10 si tout se passe comme prévu cette semaine concernant les signatures de Luan Peres et William Saliba. Voilà qui ressemble à la concrétisation d'une première séquence sur le marché.

L'OM a déjà investi plus de 30 millions d'euros dans ce mercato

L'OM a donc tiré avant beaucoup de monde et n'a pas voulu attendre de vendre avant d'investir. Une stratégie qui correspond à la volonté du duo McCourt-Longoria ainsi qu'aux besoins de Jorge Sampaoli, désireux de (re)modeler au plus vite un effectif capable de démarrer son championnat dans les meilleures conditions possibles. Au total, en recoupant les différentes sources, le club olympien aurait donc investi environ 35 millions d'euros et n'a bien entendu rien encaissé lors des nombreux départs en fin de contrat, si ce n'est de la place dans la masse salariale. Autrement dit, une fois réglée la question des latéraux, la suite du mercato va-t-elle à présent dépendre des départs ?

Un ou deux départs avant de continuer le marché ?

A ce petit jeu, les Marseillais les plus "bankables" sont connus depuis belle lurette : Duje Caleta-Car intéresse en Premier League, Boubacar Kamara est dragué en Série A et en Angleterre et Dario Benedetto, pour qui un retour à Boca est moins envisagé au fil des semaines, garde une belle cote aux yeux du club espagnol d'Elche même si rien ne bouge actuellement. Nemanja Radonjic, de son côté, reste sur les tablettes du Hertha Berlin et de Benfica et une offre n'est pas à exclure pour Valentin Rongier. Alors, faudra-t-il attendre une entrée d'argent provoquée par un départ pour avancer, par exemple, sur des dossiers comme Pol Lirola, Giovanni Simeone ou Thiago Almada ? Tout en étant conscient d'une certaine urgence concernant les postes de latéraux, Pablo Longoria s'est en tout cas offert le luxe d'avancer plus vite que d'autres et de rester maître de la situation pour la suite de ce mercato, et cela fait plaisir à voir à l'OM...