Formation : pourquoi ces deux espoirs quittent-ils l'OM ?

On a appris lundi que les deux jeunes Marseillais Hugo Blondel (18 ans, défenseur central) et Thiago Coqu (milieu offensif, 18 ans) avaient signé à Lecce en Italie. Explications.

Publié le 16/06/2021 à 01:00

Depuis son arrivée à l'OM, on a bien compris que l'un des grands chantiers de Pablo Longoria était la formation. Déjà largement restructurée sous la direction d'Andoni Zubizarreta, la pépinière olympienne continue sa mue radicale avec le nouveau président de l'OM, et dans les grandes largeurs (voir la vidéo). Du changement chez les cadres, les recruteurs, les éducateurs, et même chez les joueurs, puisqu'on a assisté à de nombreux départs, mais aussi à des arrivées d'éléments en post-formation comme Tongya, Bamba Dieng ou encore Gebreyesus. Il faut dire que les doutes de Longoria sur ce qui se faisait avant son arrivée ne sont pas un mystère, et qu'il compte bien revisiter la formation marseillaise à sa sauce, lui qui ne s'est pas gêné pour remettre en cause la formation à la française en général. Du coup, on continue d'observer du mouvement chez les jeunes, et pas plus tard que lundi avec l'annonce des départs d'Hugo Blondel et Thiago Coqu pour le club italien de Lecce, actuellement en Serie B.

"Ils présentent un profil de finesse technique et tactique complètement adapté au foot italien, alors que la France demande plus de puissance et de vitesse"

Alors, pourquoi ces départs inattendus de deux jeunes espoirs, considérés depuis deux ans comme de potentiels futurs joueurs de Ligue 1 ? Tout simplement parce que leurs profils n'entraient pas tout à fait dans les plans des nouveaux responsables techniques olympiens. Du coup, au lieu de faire comme d'habitude, à savoir faire trainer et proposer des contrats pros qui n'iront nulle part, l'OM a accepté de libérer Hugo Blondel et Thiago Coqu pour un projet qui leur correspond davantage. Ils signent ainsi avec Lecce un contrat professionnel de trois ans. "Ils vont jouer la saison prochaine avec la Primavera 1, c'est-à-dire qu'ils vont rencontrer tous les weekends les réserves de la Juve, l'Inter, le Napoli ou la Roma et tous ces matchs sont diffusés sur Sport Italia, explique au Phocéen leur agent Yvan Lemée. Ce sont deux joueurs qui présentent un profil de finesse technique et tactique complètement adapté au foot italien, alors que la France demande plus de puissance et de vitesse". Un raisonnement qui tient debout, d'autant que de nombreux jeunes français sont partis ces dernières années vers les réserves italiennes, avec succès.

Les deux jeunes sont transférés avec indemnités et l'OM conserve un intéressement sur d'éventuelles futures reventes

Mais dans cette opération, il y a aussi une vraie part de bon sens, dans la mesure où tout cela s'est fait en parfaite concertation entre toutes les parties. "Il faut saluer l'intelligence de Pablo Longoria, confirme Lemée, mais aussi celle de Pantaleo Corvino, le directeur sportif de Lecce. C'est lui qui est venu chercher les deux joueurs, et il faut savoir qu'il s'agit d'un personnage du foot italien, à l'origine de la grande Fiorentina et du grand Lecce du début des années 2000. Il voulait Thiago et Hugo, et Longoria a eu l'intelligence de comprendre que ce projet était meilleur pour eux". Une bonne nouvelle pour ces deux jeunes qui passeront leur visite médicale à Lecce la semaine prochaine. Bonne opération pour l'OM aussi, puisqu'un accord financier a été signé entre les deux clubs. Il s'agit de deux vrais transferts avec indemnités, dont on ne connait pas les montants, mais également avec un intéressement sur d'éventuelles futures reventes. En gros, tout le monde est satisfait et on souhaite bonne route aux deux minots.