Benedetto : une blessure qui fait réfléchir

Dario Benedetto est attendu à l'OM. Mais sa blessure au mollet inquiète. Explications...

Publié le 23/07/2019 à 11:42

C'est une quasi-certitude, Dario Benedetto sera Olympien dans les heures ou les jours qui viennent. Un transfert évalué à 16 millions d'euros et un contrat de 4 ans, selon la presse argentine, pour le buteur de Boca Juniors. Jusque-là, le dossier emballe les suiveurs de l'OM, car l'équipe a un besoin vital à ce poste, et d'après tous les spécialistes du football sud-américain, Pipa est une vraie pointure, et pour beaucoup le meilleur attaquant de la Superliga. En revanche, alors que l'on pensait sa blessure diplomatique afin d'accélérer son transfert, on a appris la nuit dernière que Benedetto souffrait d'une vraie déchirure au mollet, pour une absence évaluée à trois semaines.

"Ce ne sont pas des blessures graves, mais la répétition est préoccupante, d'autant qu'il approche de la trentaine"

Jusque-là, rien de fou. Les pépins musculaires font partie du quotidien d'un club de Ligue 1, et on ne va pas remettre en cause un transfert pour un mollet douloureux. Sauf que, concernant le mollet de Pipa, le dossier soulève quand même des inquiétudes au vu de la chronologie de ses blessures. Tout commence en novembre 2017 avec une rupture des ligaments croisés du genou qui va le priver de compétition durant huit mois et surtout ruiner ses rêves de Coupe du monde en Russie. Là non plus, rien d'extraordinaire, tant les croisés font partie de la vie d'un footeux. Ce qui est gênant, c'est la suite. Depuis cette opération, Benedetto multiplie les arrêts à cause de problèmes tendineux au niveau du tendon d'Achille (qui relie le talon aux muscles du mollet), que ce soit des douleurs ou des claquages. Le premier d'entre eux date d'octobre 2018, et ils se sont enchaînés depuis. Cette saison, Pipa a dû être arrêté à trois reprises entre deux semaines et un mois pour cette même douleur. De quoi se poser quelques questions, comme l'explique au Phocéen un ancien médecin de l'OM : "Ce ne sont pas des blessures graves, mais la répétition est préoccupante, d'autant qu'il approche de la trentaine. Le problème ressemble à une séquelle de son opération, qui a probablement créé un déséquilibre, peut-être dû à une mauvaise rééducation. C'est en tout cas l'interprétation qu'on peut en faire d'après l'historique de ses arrêts, car il est impossible de se prononcer sans connaître le joueur et son dossier. Sachant que l'OM dispose d'un excellent staff médical, il est certain qu'il doit se pencher sur le sujet avec la plus grande attention. Mais, raconté comme ça, cela ressemble à un problème récurrent, ce qui n'est jamais rassurant. Encore une fois avec tous les bémols dus à la méconnaissance du dossier, il faut faire preuve de la plus grande vigilance sur un cas comme ça. Mais les examens médicaux préalables à la signature d'un contrat sont là pour ça, et je n'ai pas d'inquiétude par rapport à la compétence du staff de l'OM".

Un staff qui a fait ses preuves et qui saura gérer ce dossier sans prendre le moindre risque, si ce n'est pas déjà fait. On croise les doigts en attendant d'en savoir plus, car un échec sur ce dossier alléchant serait une vraie déception...