Villas-Boas : "Je suis en faute avec les supporters"

André Villas-Boas explique qu'il se sent en faute du point de vue des résultats.

Publié le 02/02/2021 à 15:35

Les supporters de l'OM sont en colère et en plus on voit l'entraîneur qui veut partir...

André Villas-Boas : "Je ne peux répondre que sur les résultats, je ne peux rien dire sur les autres aspects. Sur les résultats, je suis en faute avec les supporters. Je suis en faute, je suis très énervé. Dans le pire des cauchemars je n'aurais pas pensé ça. C'est la première fois de ma carrière que je fais 4 défaites de suite. Je veux vite sortir de cette situation et donner un peu d'espoir aux supporters. J'ai une relation émotionnelle d'amour avec l'OM, la Provence, la Sainte-Victoire et la France. Je comprends pourquoi les Portugais aiment beaucoup la France et ont du mal à retourner au Portugal. Je suis bien, j'aime bien la France, j'aime bien l'OM, il y a une envie en moi pour faire tourner la situation, c'est avec cette force que je veux renverser les choses".

Vous dites "j'aime l'OM, j'aime la France, mais je veux m'en aller"...

A.V.B. : "Oui, mais ça, c'est par rapport à la politique sportive. Parce qu'avant d'aimer l'OM, je suis un professionnel du foot et s'il y a quelque chose d'intouchable c'est mon professionnalisme. Quand tu veux me vendre un mec qui n'a rien à voir avec les caractéristiques de l'autre qui est parti, là je n'en peux plus. On avait une ligne droite que j'ai toujours défendue : équilibre des salaires, qualité des joueurs, postes précis, bonne cellule de recrutement... Et non là ce n'est pas moi. Et comme ce n'est pas moi, je présente ma démission. Je pourrais être ici comme un entraîneur dans la normalité en disant que tout va bien avant Lens en attendant d'être viré. Ce n'est pas le cas, je ne veux pas être viré, je veux seulement partir pour divergences sportives et par un accord personnel. J'ai beaucoup de respect pour Jacques-Henri (Eyraud) qui est à la Ligue pour résoudre le problème des droits TV, ce qui est déjà la fin du monde, un moment difficile pour tous, plus le Covid. Mais là, ils ont touché mon professionnalisme et je ne peux pas prendre part à ça".