OM-Lyon : la revanche de Garcia ?

Le technicien lyonnais revient dimanche au Vélodrome.

Publié le 26/02/2021 à 12:00

Il y a un peu moins de deux ans, Rudi Garcia quittait l'OM au sortir d'une saison ratée et sous les huées des supporters olympiens. Il faut dire que la direction du club avait géré le dossier de manière catastrophique en le prolongeant quelques mois auparavant, alors que sa cote était en chute libre auprès des supporters comme de ses propres joueurs. Depuis, l'ancien Lillois s'est refait la cerise avec Lyon, où il a été pourtant accuelli par les fans lyonnais de manière glaciale. Mais après une très belle campagne en Champions League l'été dernier et un parcours impeccable en championnat cette saison, Rudi Garcia revient au Vélodrome dimanche avec les habits de leader de la Ligue 1. Une revanche en vue pour le technicien honni ? C'est bien possible, comme l'explique au Phocéen le journaliste du Progrès de Lyon Christian Lanier. Interview :

On parle beaucoup actuellement du silence de Jean-Michel Aulas sur la situation contractuelle de Rudi Garcia, qui arrive en fin de contrat alors qu'il est leader en L1...

Christian Lanier : "C'est du Jean-Michel Aulas tout craché. Souvenez-vous qu'il avait programmé une conférence de presse pour prolonger Bruno Genesio avant une demi-finale de coupe de France face à Rennes et que, suite à la défaite, il avait annoncé le contraire. Du coup, il a décidé d'attendre avec Rudi en lui mettant une espèce de carotte au bout de la saison. On se souvient aussi qu'il avait été très mal accueilli par les supporters et c'est un élément à prendre en compte, même si d'après les dernières tendances, ça a l'air d'aller mieux de ce côté-là"

On peut dire que son travail à la tête de Lyon est une réussite ?

CL : "Oui. Il est arrivé l'an dernier dans une équipe qu'il ne connaissait pas du tout et qui ne tournait pas avec Sylvinho, et il a réussi à la redresser avec, quand même, des exploits mémorables en Champions League face à la Juve et Manchester City. On peut dire ce qu'on veut, mais c'est quand même un type costaud, certainement renforcé par ses expériences dans des clubs à très haute pression comme la Roma et Marseille. À Lyon, il n'est pas forcément très populaire, mais ils le trouvent très solide. Les critiques semblent glisser sur lui. Il prépare ses conférences de presse de manière très méticuleuse, et il ne fait pas de grosses boulettes en terme de communication"

Il faut dire qu'il dispose de très bons joueurs...

CL : "Il a un effectif de grande qualité, notamment au milieu et devant, et on voit qu'il aime coacher, surtout depuis cette règle des cinq changements qu'il gère très habilement. Et puis il a trouvé comment utiliser Memphis Depay, qui a un talent fou, mais qui est quand même assez dur à gérer sur le plan collectif. Il le laisse libre devant, comme avec les Pays-Bas, et ça marche"

On peut parler d'une envie de revanche de Garcia dimanche, lui qui revient au Vélodrome avec une première place en Ligue 1 ?

CL : "Certainement, même s'il est assez discret là-dessus, il ne préfère pas en parler. Mais on sait qu'il avait mal encaissé ce qu'avait dit Payet la saison dernière, alors que c'était un joueur à qui il avait beaucoup donné. Aujourd'hui, je ne dis pas qu'il boit du petit lait, mais il est droit dans ses bottes. Mais il ne va pas trop en faire, il sait que tout va très vite en football. La preuve avec sa situation à Lyon qui reste floue. D'ailleurs, je ne suis pas sûr qu'il va rester cet été, même s'il est champion. On sait qu'il a regagné aujourd'hui une cote importante en Italie, par exemple"

Comment voyez-vous jouer Lyon dimanche au Vélodrome ?

CL : "Sur le papier, Lyon semble plus armé. Je les vois bien attaquer le match très fort pour ne pas laisser l'OM respirer, c'est un peu leur marque de fabrique cette année. D'autant que Garcia devrait disposer de tout son effectif. Niveau composition, j'imagine qu'il devrait aligner l'équipe qui a gagné à Brest avec ce 4-3-3 : Lopes - Dubois, Marcelo (ou Diomandé), Denayer, De Sciglio (ou Cornet) - Mendes, Guimaraes, Paqueta - Toko Ekambi, Depay, Aouar"