Avec l'OM, Tudor veut faire comme le Milan AC !

Igor Tudor a un modèle qu'il veut transposer ici à l'OM : celui du Milan AC de Pioli.

Publié le 05/08/2022 à 18:56

Quel bilan tirez-vous de la préparation ?

Tudor : "On a bien travaillé, je m'entends bien avec les joueurs. Cela a été une période assez courte, il y a quatre à cinq joueurs qui sont arrivés en cours de route, donc pour certains je n'ai travaillé que deux-trois semaines avec eux. Je pense que ce qui vous intéresse dans votre question, ce sont les résultats des matchs amicaux. Moi ça fait dix ans que j'entraine, j'ai toujours dit qu'il y a une grande différence entre la préparation et les matchs officiels. Les résultats des matchs officiels peuvent être différents de la fraicheur qu'on peut avoir dans les matchs amicaux. Ce n'est pas ce que je recherchais. Je sais que mon style est très différent de l'entraineur précédent. Il faudra du temps pour s'y habituer, j'en suis conscient et les joueurs aussi. On a fait une bonne préparation cette semaine, dimanche il faudra des résultats concrets face à une bonne équipe de Reims."

Avez-vous eu du mal à transmettre vos exigences au groupe ? Avez-vous constaté une différence dans l'état d'esprit des joueurs par rapport à ce que vous avez connu en Italie ?

Tudor : "Il y a forcément des différences au niveau des joueurs selon les championnats. Mais au final, ce n'est pas le foot italien, français ou allemand, c'est lui d'un entraineur. Moi j'ai toujours cru que les résultats s'obtenaient dans la fatigue, au prix d'un vrai effort, avec une équipe qui court beaucoup. Le football est en train d'évoluer dans ce sens, on voit que les équipes qui ont plus d'intensité et jouent de manière plus verticale obtiennent plus de résultats. L'exemple c'est le Milan de Pioli. Ils ont le jeu qu'on aimerait obtenir, un jeu vertical, avec des uns contre un, beaucoup d'intensité. C'est une équipe qui sur le papier était annoncée 4e ou 5e et ils ont fini champions. Ils ont compris que le football était en train de changer et ils ont pris des joueurs capables de soutenir ce rythme de jeu."

Qu'est-ce qu'il s'est dit lors de la réunion avec Pablo Longoria ?

Tudor : "C'était quelque chose de privé. Cela reste au sein de l'équipe, ce n'est pas besoin d'en parler ici. Mais c'était quelque chose qui était à faire, c'était une bonne chose. On a eu une bonne semaine de travail à l'entrainement. Il y a une bonne mentalité de la part des joueurs, on sent qu'ils ont envie."