OM : Sampaoli voulait un avant-centre ? Il l'a avec Bamba Dieng !

Samedi soir, l’Olympique de Marseille s'est imposé à Monaco grâce à un Bamba Dieng étonnant. Enfin, pas tant que ça finalement...

Publié le 13/09/2021 à 15:00

Au lendemain de la dernière soirée du mercato, les supporters de l'OM pestaient contre Duje Caleta-Car, coupable d'avoir refusé d'être transféré à Valence ou Wolverhampton. Il faut dire que Pablo Longoria comptait sur sa vente (ou celle de Kamara) pour offrir un avant-centre à Jorge Sampaoli, plombé par la longue convalescence de Milik. Le transfert ne s'est donc pas fait et le Croate a eu les oreilles qui sifflaient, même si elles sifflent certainement beaucoup moins depuis samedi soir. En effet, on peut se dire que l'OM peut finalement remercier Duje pour son refus de partir, puisque cet acte manqué est peut-être à l'origine du régal monégasque samedi soir. À poil devant avec, de plus, l'absence de Dimitri Payet, Sampaoli en a été réduit à titulariser le jeune Bamba Dieng. Et la suite, vous la connaissez.

Les Olympiens ont su déclencher leurs passes dans le dos des défenseurs monégasques, et l'enfant des Diambars a fait le reste

Ce match sur la pelouse du stade Louis II nous a rappelé combien l'OM avait souffert ces dernières saisons de l'absence dans son effectif d'un attaquant de profondeur, d'un avaleur d'espaces. Dans le genre, Bamba Dieng (21 ans) se pose là. En effet, avec des passeurs tels qu'Amine Harit, Luan Peres ou Mattéo Guendouzi et en attendant Payet, on découvre tout ce que l'OM a à gagner avec cette relation quarterback-receveur. En se positionnant un peu plus bas pour préparer leurs actions (ou contre-attaquer), les Olympiens ont su déclencher leurs passes dans le dos des défenseurs monégasques, et l'enfant des Diambars a fait le reste. Une mine à quelques centimètres au-dessus de la transversale de Nübel, deux frappes sur les poteaux, et enfin ce doublé de Bamba Dieng qui est tout sauf un hasard.

"Techniquement, c'est aussi très intéressant, il peut marquer dans n'importe quelle position, y compris dans le jeu aérien ou dans les petits périmètres"

En effet, les qualités d'attaquant de Bamba Dieng n'avaient pas échappé aux observateurs du club olympien. On peut faire illusion sur une action, voire sur un match, mais les apparitions du sénégalais depuis son lancement dans le grand bain par Nasser Larguet la saison dernière nous laissaient clairement entrevoir un vrai potentiel chez le jeune Sénégalais. Pas seulement sa vitesse ou sa résistance aux chocs, mais une véritable capacité à se créer des occasions, ce qui est une qualité beaucoup plus rare et intéressante. "C'est un pur avant-centre qui aime l'espace avec sa rapidité et qui dispose d'une très bonne qualité de frappe, expliquait au Phocéen en octobre dernier son coach aux Diambars Boubacar Gadiaga. Techniquement, c'est aussi très intéressant, il peut marquer dans n'importe quelle position, y compris dans le jeu aérien ou dans les petits périmètres. C'est un vrai buteur". Une dernière affirmation qui s'est donc vérifiée samedi.

Bamba Dieng verra son tout petit salaire reconsidéré, ce qui est normal après sa prestation XXL et les trois points qu'elle a rapportés

L'euphorie de Monaco passée, l'OM et Ahmadou Bamba Dieng vont donc se pencher sur l'avenir, et cet avenir est aujourd'hui beaucoup moins flou qu'il y a quelques semaines, lorsqu'il était encore un partant potentiel. Plus question de le vendre ou de le prêter pour qu'il s'aguerrisse. Après avoir levé son option d'achat en mai dernier pour une somme qui fait rire aujourd'hui (450 000 euros), l'OM va donc s'asseoir avec ses représentants ce mardi, selon L'Equipe. On se doute bien que Bamba Dieng verra son tout petit salaire reconsidéré, ce qui est normal après sa prestation XXL et les trois points qu'elle a rapportés. Sans s'enflammer davantage, on peut dire que l'OM possède aujourd'hui une doublure très crédible en attaque, peut-être plus même, et surtout un atout supplémentaire dans la palette tactique de Sampaoli en fonction du visage de l'adversaire. Elle est pas belle la vie ?