Nice-OM : la commission des arbitres soutient Benoît Bastien

Opposé à la décision du Préfet de reprendre le match entre Nice et l’OM après l'envahissement du terrain, Benoît Bastien dispose du soutien de la Commission fédérale des arbitres.

Publié le 25/08/2021 à 08:45

Alors que la pelouse de l'Allianz Riviera de Nice était le théâtre d'agressions en règle de la part d'ultras niçois à l'encontre des Marseillais, le Préfet des Alpes-Maritimes a pris l'incompréhensible décision de faire reprendre le match Nice-OM (1-0, match arrêté à la 75e minute).

Une décision justifiée par la crainte d'éventuels troubles à l'ordre public, et que les Olympiens ont contestée en refusant de retourner sur la pelouse. On a appris plus tard dans la soirée que l'arbitre de la rencontre, Benoît Bastien, ne souhaitait pas non plus que le match reprenne, même s'il a dû s'y plier sous les ordres de la LFP, suivant la décision préfectorale. 

Dans un entretien accordé à L’Equipe, Éric Borghini, le président de la Commission fédérale des arbitres lui a apporté son soutien : "J'approuve sa décision sans réserve. Benoît Bastien a eu un comportement exemplaire, tant au niveau de l'application du règlement et des protocoles que de la gestion des incidents, avec courage et détermination. C'est la voix du préfet qui a compté, pas celle de la Ligue. J'ai parlé avec Pascal Garibian (directeur technique de l'arbitrage). Il est choqué comme moi par cette blessure faite au football. Et nous sommes en phase sur la qualité de la prestation de Benoît Bastien dimanche soir".