OM Actualités Foot de l’Olympique de Marseille
Gambardella : quelle carrière pour les Olympiens finalistes en 2017 ?
Vue de MarseillePublié le 24/05 à 10:36

Gambardella : quelle carrière pour les Olympiens finalistes en 2017 ?

Que sont devenus sept ans plus tard les finalistes de la Coupe Gambardella 2017 ? A la veille de la finale contre Nancy pour les jeunes de l'OM, nous vous proposons de redécouvrir cet article publié en avril. Bonne lecture.

Que sont devenus les 14 joueurs qui ont pris part à la finale perdue de la coupe Gambardella sous les couleurs de l'OM ? Tous n'ont pas réussi à percer. Focus.

Ils font une très belle carrière

Bien sûr, on est obligé de commencer par Boubacar Kamara. Le capitaine de cette génération finaliste est devenu un titulaire indiscutable à l'OM avant de devenir international français et d'évoluer désormais en Premier League. Le deuxième plus connu de cette liste, c'est Lucas Perrin, qui a disputé 13 matchs avec l'OM avant de devenir titulaire à Strasbourg où il se rapproche des 100 matchs de Ligue 1. On n'oubliera pas non plus Yusuf Sari. Vendu pour quelques centaines de milliers d'euros en Turquie après avoir joué 4 matchs avec les pros, le petit ailier droit est devenu international turc cette saison et est une valeur sûre du championnat sous les couleurs de l'Adana Demirspor. Le Martégal se construit une très belle carrière.

On les a un peu vus avec l'OM, mais ils galèrent depuis

Christopher Rocchia semblait promis à un bel avenir, mais il ne semble pas en mesure de confirmer. Sans club depuis l'été dernier, son aventure en Ligue 2 avec Dijon ne s'est pas bien finie. On retiendra ses 5 matchs avec l'OM. Comme Rocchia, Florian Chabrolle n'a pas trouvé de club cet été. Libéré par l'AC Ajaccio avec qui il a très peu joué en Ligue 1 la saison dernière, le milieu offensif aux trois matchs avec l'OM n'a pas réussi à s'imposer. Après avoir beaucoup galéré, Abdallah Ali Mohamed semble enfin s'imposer avec Lausanne en D1 suisse. Malgré de nombreuses apparitions dans le groupe pro, l'international comorien n'a jamais porté le maillot marseillais en match officiel.

Huit sur quatorze n'ont pas percé

C'est aussi la dure loi du football. Sur les quatorze finalistes, huit n'ont pas réussi à évoluer à haut niveau dans leur carrière de footballeur. Sacha Marazovic est peut-être une exception, puisque le milieu de terrain croate évolue encore chez les pros en Bosnie avec Gabela. Il aura connu de nombreux clubs d'Europe de l'est, avec notamment un passage à Domzale en Slovénie et quelques clubs en Croatie. Raouf Mroivili a tenté l'aventure à Metz, mais à part un bon prêt en Belgique à Sereing, on ne peut rien retenir d'intéressant. Housseine Zakouani, Christ Gnapele, Kevan Mezine et Malik Ousfane ont des carrières régionales. Le buteur albanais Gent Dinaj n'a plus de club depuis trois ans et une aventure au Luxembourg. Enfin, le gardien Suan Besic est aussi sans club après avoir tenté une carrière au Portugal, presque sans y jouer.

Le onze olympien lors de la finale perdue aux tirs au but contre Montepllier en 2017

Besic - Ali Mohamed, Kamara, Perrin, Rocchia (Ousfane, 63e) - Marasovic, Mezine (Gnapele, 85e), Mroivili (Sari, 46e) - Zakouani, Dinaj, Chabrolle